Tremblant Express a 25 ans

Denis Primeau, David Coderre, Guillaume Vincent et Myriam Delage. ©Allen_McEachern

Voilà déjà un quart de siècle que Chris Fair, diplômé en journalisme de l’Université Concordia, publiait la première mouture du Tremblant Express : un guide bilingue pour skieur intitulé Ski Tremblant.

Ce premier numéro de 12 pages, apparu à l’automne 1993, se voulait à l’époque « le guide le plus visible de la région […] consulté par les visiteurs en quête d’information en matière de magasinage, de repas et de loisirs ».

« Tremblant avait demandé à Chris Fair de créer un journal indépendant qui publierait de l’information factuelle et objective sur les activités qu’offrait la montagne et sa région », explique Denis Primeau, éditeur du Tremblant Express de 1999 à 2017. « En échange, Tremblant, qui n’a jamais manqué à sa parole, avait offert de commanditer le journal en achetant de l’espace publicitaire. »

En juillet 1994, Ski Tremblant devint Tremblant Express. Du contenu informatif fut ajouté à ce numéro de 16 pages qui annonçait en couverture le premier Sommet du blues canadien annuel, précurseur du Festival international du blues de Tremblant. « Ainsi était né le caractère distinctif du Tremblant Express », écrivit André Courey en 2008, à l’occasion du 15eanniversaire de la publication.

Soulignons ici la contribution de M. Courey, journaliste à la retraite de Radio-Canada, qui a noirci avec dévouement la très grande majorité des pages du Tremblant Express de 2000 à 2017.

Du papier glacé pour « le seul journal bilingue des Laurentides »

En 2010, Denis Primeau prit la décision d’améliorer la qualité du papier de cette publication mensuelle, maintenant tirée à 30 000 exemplaires, onze mois par année. Toujours bilingue, Tremblant Express se distinguait alors des hebdomadaires comme l’Information du Nord et le Point de vue. Des éditions hybrides, conjuguant papier glacé et papier journal, furent d’abord leur apparition puis, en 2011, Tremblant Express fut exclusivement imprimé sur du papier glacé.

Qui dit encre, dit plume

La revue Tremblant Express ne serait pas ce qu’elle est sans ses chroniqueurs. En plus des reportages, des portraits et des nombreux articles permettant de cerner l’art de vivre de notre belle région ainsi que l’ensemble des évènements et des activités qui s’y déroulent, Tremblant Express a offert, au fil du temps, une vitrine importante sur l’expertise de nombreux professionnels d’ici.

Parmi eux, soulignons la contribution de Laura Scully et de Pierre Brisebois, qui écrivent dans nos pages depuis xannées. En feuilletant quelques vieux exemplaires de notre périodique, nous avons découvert que Pascal De Bellefeuille, Chantale Germain, Benoit Poirier, Gérald Gauthier, Nicolas Fleurant, Sylvie Gauthier, Marie-Claude Guéret, et bien d’autres ont prêté leur plume à cette revue.

Plus récemment, soulignons l’apport des chroniqueurs et chroniqueuses Robert Roy, Sébastien Houle, Jacques Prescott, Éric Cadotte, Magali Tisseyre, Tony O’Keeffe, Ariane Lavigne, Jessica Humphries et Bruno St-Hilaire, Marie-Stéphane Asselin, Gérald Le Gal, Valérie Goyette, Lynda Lavertu, Francis Couillard et Isabelle Morissette.

Qui dit bilingue, dit traduction

De nombreux lecteurs nous ont rapporté apprécier le fait que notre publication soit bilingue. Certains en profitent même pour se familiariser avec quelques rudiments de la langue qui leur est la moins familière. Tout ceci n’aurait été possible sans la complicité d’Anne Johnston et de Lysanne Éthier, qui participent à l’aventure du Tremblant Express à titre de traductrices depuis 2004. C’est un véritable cadeau de pouvoir compter sur leur professionnalisme.

Pour terminer, rappelons que le 1ermars 2017, Denis Primeau céda le Tremblant Express à David Coderre et Guillaume Vincent. Les deux nouveaux propriétaires, qui travaillaient pour Denis respectivement à titre de directeur des ventes et de journaliste, y œuvrent depuis afin d’assurer une relève à la hauteur de la mission du Tremblant Express; soit d’offrir une publication mensuelle bilingue de qualité orientée sur l’art de vivre, le sport et la culture de Mont-Tremblant.

 

 

Guillaume Vincent277 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password