Mont-Tremblant vu des cieux

Jean-Benoit Daigneault, pilote et président d’Héli-Tremblant. © GuillaumeVincent

Un baptême de l’air en jumbo-jet ou en Cessna, c’est bien. Mais en hélicoptère, c’est mieux. Beaucoup mieux. Et pour découvrir notre magnifique coin de pays sous un angle inédit, c’est tout simplement génial. C’est ce que propose Héli-Tremblant, située en bordure de la route 117, à Mont-Tremblant.

Forte d’une flotte de trois appareils Robinson R44 et d’autant de pilotes prévenants, l’entreprise propose des excursions de 10, 20 ou 30 minutes pour une expérience héliportée inoubliable. Ces vols permettent non seulement d’explorer le vaste territoire tremblantois au relief montagneux, mais également d’en apprendre plus sur les principaux attraits de la région.

« En plus de la portion vol, nous nous assurons que nos pilotes tiennent le rôle de guides touristiques. Ce sont des ambassadeurs de la région », explique Jean-Benoit Daigneault, pilote et président d’Héli-Tremblant. Voilà pourquoi, lors de notre vol d’initiation, notre sympathique pilote Anthony Marcy n’a pas manqué de nous faire remarquer qu’une patinoire ceinturait désormais le lac Raynaud du Domaine Saint-Bernard.

Après avoir survolé le Casino, le Versant Soleil et le lac Tremblant, Anthony nous a fait observer que les bains du Scandinave Spa, fermés pour les raisons que l’on connait, fument habituellement en cette période de l’année. Il a néanmoins pris soin de souligner que l’entreprise demeure ouverte et continue de proposer des soins et des massages.

À quelle période voler ?

Créée en 2006 – tout juste après que les hydravions de Gray Rocks au lac Ouimet ne cessent leurs activités – Héli-Tremblant commence sa quinzième année d’opération. Pilote d’avion depuis une trentaine d’année et d’hélicoptère depuis deux décennies, Jean- Benoit Daigneault survole la région depuis plus de 15 ans. Il confie ne pas se lasser, et ce, quelle que soit la période de l’année.

« Tout est beau dans la région, affirme-t-il. Je ne me tanne pas, même après 15 ans. La rivière Rouge, le parc du Mont-Tremblant… j’aime beaucoup voler les journées d’hiver comme aujourd’hui. On voit les chevreuils partout parce qu’il n’y a pas de feuillage dans les arbres. »GuillaumeVincent

© GuillaumeVincent

Les appareils

Fabriqués à Torrance, en Californie, le Robinson R44 est particulièrement bien adapté aux vols touristiques. Rapides, confortables, faciles à manœuvrer, ces hélicoptères offrent en outre une superbe visibilité ainsi qu’un coût d’opération relativement faible.

Seul bémol, le nombre de passagers limité à trois.

La solution proposée par Héli-Tremblant est d’opter pour un vol un peu plus long qui sera divisé en deux portions. Ainsi, les enfants partent avec papa qui laissera sa place à maman pour la deuxième moitié du vol. Devinez qui est content ?

« Les enfants sont heureux et nous baissons un peu le coût afin que ça demeure accessible. Ça fonctionne très bien pour les familles de quatre, cinq ou six personnes, précise Jean- Benoit. Il est important de se montrer flexibles, car trois n’est pas un chiffre magique pour tout le monde », concède-t-il.

Les prix

Cette flexibilité s’applique également dans les différents services que propose l’entreprise ainsi que dans les forfaits personnalisés. Côté prix, il faut compter 99 $ par personne pour un vol d’initiation de 10 minutes. Il est possible de doubler son temps de vol pour 49 $ par personne. Soulignons que la troisième personne ne paiera que 49 $, et ce, quel que soit le forfait retenu.

« Notre structure de prix encourage les vols un peu plus longs afin de limiter les départs, car l’enjeu du bruit me tient à cœur, souligne Jean-Benoit Daigneault. Nous avons adapté nos parcours ainsi que nos procédures d’approche et d’arrivée afin de minimiser l’impact sonore. Se montrer le plus respectueux possible s’inscrit dans notre philosophie d’entreprise. »

En résumé, il est préférable – si votre budget vous le permet – d’opter pour un tour de 20 ou 30 minutes. Soyez assurés cependant que même avec un tour d’initiation de 10 minutes, l’émerveillement des enfants se lira sur leurs visages plusieurs jours avant, pendant et après le vol. Une expérience inoubliable à vivre en famille au moins une fois.

heli-tremblant.com

 

Guillaume Vincent257 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password