Le Château Beauvallon

Le Château Beauvallon. © Courtoisie

La famille Riddell, Alexander et son épouse Frances, achètent leur maison de campagne sur les bords du lac Supérieur en 1953. Avec leurs enfants, Alex Jr. et Joy, ils découvrent tout ce que la région offre comme terrain de jeux. Il faut dire qu’il s’agit d’une famille très sportive. Le père, Alexander, est un champion sauteur aux 70 et 90 mètres. Il remportera en 1940, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel en Mauricie, le championnat de l’est du Canada.

Originaire d’Écosse, la famille Riddell s’est rapidement intégrée dans la région. En hiver, le père et le fils accédaient au mont Tremblant par le versant nord et mes premiers souvenirs d’Alex sont les petits déjeuners pris avec nos pères respectifs au Devil’s River Lodge. Rapidement, un rapport s’est établi entre Alex et moi. Le chalet de la famille Riddell était l’endroit idéal pour passer les bons moments de la vie, que ce soit durant les fins de semaine, les vacances de Noël ou les vacances d’été.

Alex et Judy Riddell. © Courtoisie

Alex rencontre Judy à l’école secondaire et rapidement, le couple décide de bâtir leur vie ensemble. Ils se marient à Copenhague en 1972 à l’occasion d’un voyage en Europe.

Alex est très attiré par l’hôtellerie. Il travaille au Queen Elizabeth sous la direction de M. Mumford considéré comme la référence des directeurs d’hôtel de l’époque. Il menait son personnel comme un général mène ses troupes et c’était le meilleur endroit pour prendre du galon.

Alex est responsable du Beaver Club, fréquenté par une clientèle huppée et capricieuse du monde des affaires de Montréal. Puis, il commence à se rapprocher de la région qui l’interpelle depuis sa jeunesse.

Il travaille d’abord à l’Hôtel Caribou Lodge, à Lac-Supérieur, à l’époque de Ricky Parisien. Puis il continue au Cuttle’s Tremblant Club avec Jim et Betty Cuttle. Et enfin, au Schmidt Gast Haus où il fera une offre d’achat qui sera refusée.

Le couple retourne alors à Montréal quand en 1975, s’offre l’opportunité de faire l’acquisition du Château Beauvallon. Le Beauvallon avait été construit en 1942 par Joe Ryan sur des terres du golf le Diable qui accueillent les trous 8, 9, 10 et 11.

Détaché et isolé des activités plus mondaines, le Château Beauvallon sur le lac Beauvallon était une annexe du principal hôtel du pied des pentes. Le Beauvallon a servi de modèle au Devil’s River Lodge du versant nord, construit en 1944.

Alex connaissait très bien cette auberge tenue avec grâce et chaleur par mes parents. Alex et Judy sautent dans l’aventure à pieds joints. Ils prennent en charge ce petit hôtel de 15 chambres, Alex à la cuisine et Judy à l’administration. Le métier d’hôtelier étant très exigeant, ils logent dans l’hôtel pour répondre aux demandes de leur clientèle composée de skieurs en hiver et d’amateurs de course automobile à la belle saison, grâce au vaste stationnement de l’auberge.

En 1980, ils deviennent parents de Stéphanie qui sera élevée dans ce milieu dont chaque semaine amène de nouveaux visages. La famille Riddell est si accueillante et si chaleureuse que les clients reviennent chaque année, les mêmes semaines. Ils pouvaient ainsi revoir la famille d’hôteliers, mais aussi les autres clients devenus des amis au fil du temps. Encore aujourd’hui, il n’est pas rare d’entendre Alex et Judy dire qu’un tel couple est de passage à la maison pour une visite. Les amitiés créées sont à ce point indéfectibles.

Alex et Judy ont toujours gardé la maison au lac Supérieur. Aujourd’hui, ce sont leurs petits enfants qui en profitent. De leur côté, ils se sont établis le long de la rivière Rouge. Toujours très actifs, ils dévalent les pentes du mont Tremblant l’hiver et l’été, il n’est pas rare de les rencontrer à vélo sur la piste cyclable. Et c’est sans compter les soupers d’amis où nous les retrouvons.

Ils ont vendu le Château Beauvallon en 1998. Depuis, cette belle bâtisse a été déménagée aux « 4 coins », à l’intersection de la montée Ryan et de la rue Labelle. Le centre palliatif La Traversée ne pouvait espérer meilleur héritage avec ces murs imprégnés de rires et de bonheur partagés dont émanent sérénité et réconfort.

Le Château Beauvallon a une nouvelle vie et elle est bien remplie.

 

 

Plus de cet auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Peter Duncan

 

Peter Duncan58 Posts

Membre de l’équipe canadienne de ski alpin de 1960 à 1971, skieur professionnel de 1971 à 1979 et champion américain en 1965, Peter Duncan a participé aux Jeux olympiques de 1964 à Innsbruck ainsi qu’à ceux de 1968 à Grenoble. Intronisé au Temple de la renommée du ski au Canada, au Panthéon des sports du Québec et récipiendaire de la médaille du gouverneur général, Peter a longtemps été commentateur de ski à la télévision./ Peter Duncan is a Canadian former alpine skier who competed in the 1964 and the 1968 Winter Olympics. He was named to the Canadian National Alpine Team in 1960 at the age of 16 and competed at the national level for the next 10-years until 1970 before retiring.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password