Suggestion de vins aux arômes de vacances

© AdobeStock
SAQ 14108741 25,05 $

Marchesi di Barolo Bric Amel Langhe 2018

Juillet. Il fait chaud, il fait soif ! C’est la fraîcheur qui est le critère recherché dans le breuvage que l’on choisit, par automatisme, pour s’hydrater. Paradoxe à considérer, l’alcool déshydrate : pensez à boire de l’eau ! Sur ces bons mots, parlons justement de fraicheur.

Composé de sauvignon blanc, d’arneis et de chardonnay, le Bric Amel d’origine Langhe (Piémont, Italie) est tout ce qu’il y a de plus pimpant. Les premiers arômes tournent autour du buis et se développent en saveurs de pêche et d’abricot sans oublier la touche d’exotisme des agrumes. Bonus, ce côté racoleur n’éclipse en rien la minéralité et la netteté.

Appuyez ce côté frais avec une salade de bulbe de fenouil frais, de concombre et d’orange et le tour est joué.

SAQ 13212002 21,60 $

Chateau Revelette 2020

C’est à l’extrémité nord de l’appellation Coteaux-d’Aix-en-Provence que Peter Fischer, allemand d’origine, exploite 30 hectares de vignes en altitude. Avec les forts écarts de température et parfois la grêle dévastatrice, chaque millésime est un défi.

Le rosé 2020 du château est la démonstration d’une approche sincère en respect avec l’origine du terroir. Le nez s’exprime en subtilité sur des effluves de canneberge, de fraise, de poivre et d’eau de rose.

Beaucoup de fraîcheur en bouche pour soutenir les complexités aromatiques. C’est sec et gourmand, ficelé évidemment pour le plaisir, mais davantage pour la gastronomie.

C’est un compagnon certain pour la classique ratatouille ou simplement l’assiette de charcuterie.

Campo di sasso Insoglio Del Cinghiale 2019

SAQ 14640480 | 29,60 $

À l’aveugle, j’aurais hésité entre Côtes-du-rhône (septentrionales) ou Bordeaux (sans nommer de rives). Mais non ! … Au risque de me répéter, le sol chaud et sablonneux de Bolgheri, d’où proviennent une partie des raisins, est un véritable terrain de jeu pour les producteurs toscans.

Le Sangiovese cède la place à nombre de cépages internationaux ; ce qui donne des vins à la facture parfois plus française qu’italienne. Autant au nez qu’en bouche, c’est tout en chair que s’exprime l’alignement des cépages syrah, merlot, cabernet franc, cabernet-sauvignon et petit-verdot.

L’expression des fruits bleus et noirs domine, suivie d’arômes anisé et floral. L’élevage assez court en fûts de chêne usagés donne une charge tannique, somme toute, fondue. Bref, de la vigueur, de la puissance et de l’élégance.

La sympathique pizza à la viande fumée au BBQ est tout indiquée pour l’accord.

 

Plus du même auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Franck Lizotte

 

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password