Retrouver ses skis tout en douceur

Par Erik Guay

Que ce soit à Tremblant, en Europe ou en Amérique du Sud, je commence toujours par skier très doucement les premières journées de la saison. Cela me permet de retrouver mes sensations de glisse et de me réapproprier mes skis. Ensuite, j’attaque progressivement.

Mon expérience m’a démontré que c’est bien souvent lors des premières et des dernières descentes de la saison que les gens se blessent. Il est donc important d’appliquer ce précepte en début de saison, surtout si on a changé d’équipement.

Si on a de nouvelles bottes et de nouveaux skis, il se peut qu’ils réagissent différemment. Donc, si on part de façon agressive et qu’on essaye de trop attaquer, ça risque fort de mal tourner.

Cela peut sembler anodin, mais cette approche permet également de rétablir sa confiance au fur et à mesure qu’on avance. En ski de compétition, l’idée est de bâtir; à la fois sa confiance et sa technique. Il est donc conseillé de recommencer à un niveau inférieur de celui qu’on avait en fin de saison.

Ensuite, on peut progresser et ainsi, il n’y a pas de recul. À l’inverse, si on attaque trop rapidement et qu’on se fait peur, il est probable que l’on reste craintif pendant un bon mois. Résultat, ça nous prendra plus de temps pour s’améliorer.

Personnellement, ça me prend deux jours de ski assez tranquilles avant que je ne retrouve mes jambes et que je me sente suffisamment à l’aise avec mon équipement. La condition physique, qui diffère selon le degré d’entrainement qu’on aura suivi au cours de l’été, peut également avoir une incidence au moment de remonter sur nos skis.

Les enfants

Le principe de commencer la saison tout en douceur n’est pas toujours évident à inculquer aux enfants. Ces derniers n’ont qu’une hâte, c’est de retrouver les sensations éprouvées la dernière fois qu’ils étaient sur leurs skis, et j’en sais quelque chose.

Ce n’est pas toujours facile de les retenir et de leur faire comprendre qu’il faut y aller lentement et travailler (encore) les bases. Je me rappelle d’ailleurs que j’étais exactement pareil.

Évidemment, les enfants, ça grandit. Ça implique donc que chaque année, ils ont de nouvelles bottes – ce qui peut jouer énormément sur la technique – et de nouveaux skis. Le principe d’y aller doucement en début de saison est donc d’autant plus important pour eux.

Préparation physique

Les skieurs sont amenés à amortir et à absorber. Un exercice que j’aime beaucoup faire faire aux jeunes est un mouvement excentrique : le drop down. Il s’agit de sauter du haut d’une boite et d’atterrir sur une jambe en restant le plus stable possible.

Les fentes latérales sont également excellentes pour le ski, mais il faut savoir que quoi qu’on fasse, on aura toujours mal aux jambes la première journée de ski.

Conseils aux jeunes coureurs

Les coureurs ont besoin de pouvoir donner une bonne poussée au départ. Les tractions (pull ups), mains en avant, sont tout indiquées. Notez cependant que de trop développer le haut du corps peut avoir un impact sur le bas du dos des coureurs.

Enfin, mon coach m’encourageait toujours à exécuter une première descente de reconnaissance en début de journée, car on ne sait jamais ce qu’on peut trouver sur la piste. Il peut s’agir d’une dameuse en panne ou d’un bloc de neige que le dameur aura manqué.

Conseil à tous les skieurs

Pour terminer, souvenez-vous qu’il est important de mettre le poids sur le ski extérieur et de garder son centre de gravité au-dessus de celui-ci.

Bon début de saison !

 

Plus de cet auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

 

Erik Guay16 Posts

Détenteur de deux titres de champion du monde, Erik Guay est le skieur alpin canadien le plus décoré de l’histoire. / Holder of two World Champion titles, Erik Guay is Canada’s most successful alpine skier.

Une piste à la fois

Le ski en mode sanitaire

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password