Que nous réservent les Fêtes à Tremblant ?

©AVTSMT

Période clé s’il en est, les Fêtes de fin d’année permettent habituellement aux hôteliers et aux gestionnaires de propriétés de louer la quasi-totalité de leurs chambres et unités. Cette année, l’incertitude concernant les restrictions que le gouvernement pourrait imposer à tout moment contribue à renforcer la tendance du « dernière minute ». Voyons comment l’industrie de l’hébergement tremblantoise s’adapte à cette situation inédite.

« En décembre 2019, les revenus générés par les établissements hôteliers de quatre chambres et plus de Mont-Tremblant se sont élevés à plus de 12,5 M$ et les taux d’occupation quotidiens se situaient entre 85 et 100 % », déclare Daniel Blier, directeur général de Tourisme Mont-Tremblant. « Il va sans dire que cette période représente une source de revenus importante pour nos membres, mais également pour notre communauté », souligne-t-il.

La tendance du « dernière minute »

Jusqu’à maintenant, les réservations vont bon train, particulièrement pour la semaine de Noël. Les périodes précédentes et subséquentes accusent toutefois une baisse de 30 à 40 % de la demande par rapport aux années antérieures. Une situation peu inquiétante, selon David Proulx, gestionnaire de propriétés chez Tremblant Prestige, entreprise spécialisée dans les propriétés ski in/ski out.

« Les réservations sont inférieures à l’an passé pour les semaines qui précèdent et succèdent Noël, note M. Proulx. Mon impression est que tout va se passer à la dernière minute, lorsqu’on sera davantage fixés sur la situation. »

« La tendance est beaucoup plus ‘’dernière minute’’ que ce à quoi nous sommes habitués », confirme Vincent Leblanc, directeur des ventes à Fairmont Tremblant. « Mais nous restons confiants. Nous avons pu constater cette tendance tout au long de la saison estivale et également cet automne. »

De son côté, Suzanne Fyfe, propriétaire de Tremblant à louer, mentionne que la tendance actuelle du nombre de réservations reflète à peu de chose près celles des dernières années. « Je ne suis pas inquiète du tout. Ça s’annonce très bien », observe-t-elle.

Assouplissement des politiques d’annulation 

Afin de rassurer leurs clients, les gestionnaires de propriétés interrogés ont adapté leurs politiques d’annulation. Ces dernières étaient jusqu’alors assez restrictives, étant donné la forte demande sur un très court laps de temps. Soulignons que la majorité du Québec et de l’Ontario tombent en congé en même temps lors d’une période qui s’échelonne sur deux à trois semaines.

©AVTSMT

« C’est actuellement la première question que l’on se fait poser lorsque l’on effectue une réservation, concède David Proulx. Pour toute fermeture imminente due à une décision gouvernementale, nous remboursons à 100 % jusqu’à la journée de l’arrivée. »

Même son de cloche chez Tremblant à louer qui propose un remboursement en cas de situations reliées aux exigences de la santé publique. Chez Fairmont Tremblant, la période d’annulation est passée de 60 jours à 7 jours.

L’art de s’adapter 

Fairmont Tremblant s’applique par ailleurs à diversifier son offre relative au plein air pour pallier une éventuelle impossibilité de skier en raison du nombre de billets limité.

« On travaille à améliorer l’expérience aux abords de l’hôtel et mettre l’accent sur d’autres activités, indique Vincent Leblanc. La programmation des Fêtes a été revue et nos concierges ont une multitude d’activités à proposer autres que le ski alpin. Nous avons ajouté des foyers extérieurs sur nos terrasses ainsi qu’une demi-douzaine d’igloos sécuritaires Play Snow pour les enfants », précise-t-il.

Mentionnons que le restaurant familial de l’établissement hôtelier, qui était initialement un buffet, a été transformé en restaurant italien. Un concept de « boites repas » sera également offert.

En conclusion

Nous pouvons donc nous attendre, cette année encore, à une très forte demande touristique pour notre destination, « voire même supérieure à l’an passé », selon M. Blier. « Faute de pouvoir partir dans le Sud, les Québécois se tourneront vers des destinations de villégiature et de plein air », fait valoir le directeur de Tourisme Mont-Tremblant, qui salue la décision de la santé publique et les efforts de l’ASSQ ayant permis de maintenir l’ouverture des stations de ski au Québec.

 

Guillaume Vincent249 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password