Ohana : la famille Ironman

Mirinda Carfrae - Ironman Mont-Tremblant 2018.

Pour une huitième année consécutive, le dimanche 18 août, Ironman Mont-Tremblant transformera notre joli coin de pays en terrain de défis extrêmes et d’exploits personnels pour plus de 2 700 athlètes.

Derrière le succès de ces évènements, qui continue sans relâche d’attirer des milliers de participants chaque été, on retrouve une fabuleuse équipe de bénévoles et de professionnels soudée et dévouée.

À Hawaï, terre sacrée où tout a commencé, cette famille porte le nom de Ohana.

Une ambiance de championnat

En juin dernier, lors de la huitième édition du Ironman 70.3 Mont-Tremblant, l’Australienne Mirinda Carfrae – triple championne du monde Ironman et championne du monde Ironman 70.3 en 2007 – a déclaré avoir retrouvé sur le parcours tremblantois l’ambiance du Championnat du monde Ironman de Kona, à Hawaï.

À peine quelques secondes après avoir franchi la ligne d’arrivée en première place, visiblement émue, elle a confié avoir été touchée par tant d’encouragements émanant du public et des bénévoles; un peu comme si la communauté tremblantoise tout entière l’avait portée tout au long de la course.

Cette déclaration revêt un caractère important, car elle symbolise une véritable réussite des évènements Ironman Mont-Tremblant dans le monde du triathlon.

Désormais, il est en quelque sorte possible pour la famille Ironman de vivre la féérie du Championnat du monde de Kona à l’autre bout du globe, dans une petite ville laurentienne où des personnes épatantes au charme indéniable et discret – qui, il est vrai, parlent un anglais parfois un peu cassé – mettront tout en œuvre pour assurer le bien-être des participants et leur faire sentir qu’ils font partie de la famille.

Car, comme le dit si bien Lilo à Stitch dans le célèbre film de Walt Disney: « ohana signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié ».

 

Guillaume Vincent279 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password