Mont-Tremblant en Fête n’aura pas lieu

©Vincent-Provost

Déception chez les commerçants et les familles de la grande région de Mont-Tremblant, habitués à cet évènement rassembleur depuis plus de 30 ans.

Kino Marcenay, président de Mont-Tremblant en Fête – anciennement appelé l’Abondance en Fête – a appris le 13 juin que le conseil municipal n’était pas « favorable à ce que deux évènements – Mont-Tremblant en Fête et Festi Jazz Mont-Tremblant – soient tenus simultanément dans des aires communes ».

Depuis trois décennies, ces festivités mettent en lumière l’expertise des commerçants, des artistes et artisans locaux au cœur de la belle saison. Cette année fera malheureusement exception.

Les manèges ne seront pas de la fête du mercredi au dimanche sur le stationnement de l’église de Saint-Jovite, au grand dam des enfants de la région, pas plus que les feux d’artifice qui illuminaient habituellement le ciel du centre-ville le jeudi soir. Sous toutes réserves, la populaire vente trottoir, ou braderie, n’aurait donc pas lieu.

Kino espère fortement que cette interruption ne marquera pas la fin de cette fête du village. Selon lui, un grand nombre de municipalités, notamment au Canada et aux États-Unis, aspirent à organiser ce type d’évènement qui se veut rassembleur et familial.

« Les commerçants m’ont souvent dit qu’ils enregistraient leur meilleur chiffre d’affaires de l’année lors de cette grande fête. Grâce à la billetterie des manèges, on sait que plus de 20 000 personnes y venaient chaque année. Quand j’étais jeune, je me rendais aux manèges à vélo avec mes amis. C’est pour ça que j’ai accepté de relever ce défi il y a 12 ans. Ça me tient à cœur, car il s’agit d’un évènement qui s’adresse à tout le monde et qui est important pour la communauté », conclut-il.

À suivre…

 

Guillaume Vincent277 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password