Marcher sur les eaux

© Guillaume Vincent

Le rêve de marcher sur les eaux peut prendre forme grâce à la planche à pagaie, une activité de plein air dont la popularité s’est accrue de façon phénoménale au cours des 15 dernières années. C’est cette découverte que Noémie Bouchard entend faire partager par le biais de son entreprise, Hangloose Paddle Boards.

Notre région compte un bon lot de personnes passionnées et Noémie fait certainement partie de ce groupe. Souriante et pleine d’entrain, elle prévient dès le début : « attention, je parle très vite ». En effet, les mots sont projetés comme l’eau vive d’un rapide pour expliquer sa passion : l’eau, la nature et les gens.

Une passion élaborée dans la région de Mont-Tremblant dont elle est devenue résidente, après avoir passé ses vacances de jeunesse au chalet familial, sur les pentes et les plans d’eau. Ses études en ergothérapie à Trois-Rivières ne suffisaient pas à assouvir son énergie débordante. C’est pourquoi Noémie a, en parallèle, nourri le projet de faire découvrir les bienfaits de l’aventure en plein air.

C’est lors d’un voyage à Hawaï qu’elle découvre ce sport et les valeurs qui l’animent : sens de la communauté, amitié et pacifisme. D’où le nom de l’entreprise, Hangloose, une expression courante là-bas qui peut être traduite par : « lâchez prise, tout ira bien ».

Inspirée par son père, lui-même entrepreneur, elle crée sa propre entreprise pour vendre des planches à pagaie. Elle en conçoit les motifs décoratifs pour refléter la nature, la quiétude et l’harmonie propres à cette pratique.

La planche Hangloose

D’un poids de 8,6 kilos, la planche gonflable se transporte facilement dans un sac à dos adapté où même la pagaie et la pompe y trouvent leur place. Compter environ 10 minutes pour le gonflage. « Cette année, explique Noémie, je n’offre qu’un seul modèle; une planche de base stable et performante qui convient à tous pour la balade, le yoga, la distance en eau calme ou dans les vagues. De nombreux accessoires sont inclus : pagaie, sac de transport, pompe et trousse de réparation, siège, laisse, chamois et sac étanche. »

Un peu de technique

Le démarrage se fait en position assise, une posture qui imite le kayak et que plusieurs conservent par prudence. La position debout sera atteinte en passant par une étape sur les genoux. Il convient aussi d’apprendre à bien tomber… En fin de journée, le vent disparaît généralement et cela facilite l’apprentissage.

La sécurité

La planche à pagaie est considérée comme une embarcation et à ce titre, la pratique est soumise à la réglementation du Bureau de sécurité nautique de Transport Canada. Info : cartebateau.com

hangloosepaddleboards.com

 

Plus de cet auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Daniel Gauvreau

 

Daniel Gauvreau42 Posts

Récréologue et journaliste de formation, tour à tour organisateur, formateur, consultant, chroniqueur et traducteur dans le milieu du plein air, Daniel Gauvreau est passionné d’activité physique en extérieur. De retour d’un périple au Québec et en France, il a choisi les Hautes-Laurentides pour satisfaire son amour de la nature. Semi-retraité, moniteur de ski de fond à SFMT, son expérience profite désormais aux lecteurs de Tremblant Express. Recreation professional and journalist by education, organizer, trainer, consultant, columnist and translator about the outdoors by experience, Daniel Gavreau is passionate about physical activity outside. Following a trip through Québec and France, he chose the Hautes-Laurentides as the place to satisfy his love of nature. Semi-retired and teaching cross-country skiing with SFMT, he now offers his experience to Tremblant Express readers.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password