Les Serres Frank Zyromski

©Arnaud Mollé, Republik

Par Catherine Foissy, Republik

Cette fois-ci, l’équipe de Republik s’est déplacée à Rivière-Rouge pour rencontrer Frank, le propriétaire des Serres Frank Zyromski. À l’ordre du jour : l’agriculture raisonnée et un projet qui sera bientôt dévoilé au grand jour. Petit retour en arrière: en 1972, alors qu’il était encore sur les bancs d’école, Frank achète 600 acres de terrain dans l’idée d’en faire des serres.

Aujourd’hui, l’entreprise familiale produit annuellement entre 8 et 10 millions de boutures et emploie jusqu’à 80 personnes en haute saison. Parallèlement, Frank et sa fille, Julie Zyromski, sont sur le point de dévoiler au grand jour un projet sur lequel Frank travaille depuis maintenant neuf ans.

Des cépages en serres, un rêve devenu réalité

Si Frank a longtemps rêvé d’avoir son propre vignoble, ce qui l’intéressait, c’était de développer des vins droits en cultivant des cépages nobles… en serres ! Sous trois de ses serres, chauffées par géothermie, il parvient aujourd’hui à faire pousser des cépages de Merlot, de Pinot noir, de Chardonnay, de Gamay et de Sauvignon.

©Arnaud Mollé, Republik

Cet exploit, longtemps décrié par plusieurs agronomes spécialisés en viticulture, s’avère être la seule option pour pouvoir élever au Québec des Vitis vinifera – cette vigne originaire d’une région tempérée allant du sud-est de l’Europe à l’Asie centrale.

« En 2012, tout le monde me disait que mon projet était impossible en raison du manque de lumière ou de la basse température. On est enfin prêts à vendre notre produit aux restaurateurs qui croient au bon vin d’ici », explique Frank.

Alors que l’entreprise est sur le point d’obtenir son permis de vente, force est d’admettre que Frank, sa famille et ses acolytes, Marc et Jean-François, ont gagné leur pari.

Les amateurs de vins de tradition européenne pourront retrouver quelques-unes de leurs bouteilles au menu de leurs restaurateurs préférés au cours des prochains mois.

L’agriculture raisonnée et le respect de l’autre au cœur des serres

S’il s’agit d’un nouveau projet, les valeurs qui l’encadrent, elles, sont là depuis le tout début. Le souci de l’environnement et le respect des employés ont toujours fait partie de l’entreprise qui s’est vu décerner le Grand prix national 2016, qui reconnaît l’originalité et la qualité des bonnes pratiques en ressources humaines, à l’occasion du colloque annuel d’AGRIcarrières.

Frank soutient d’ailleurs que chacun des employés a quelque chose à leur apporter. « On a toujours eu une entreprise très humaine et écoresponsable, bien avant que tout le monde se passe le mot qu’il faut faire attention à l’environnement et à notre monde », concède Frank.

Du côté de l’environnement, l’entreprise est reconnue pour ses procédés écoresponsables et compte plusieurs sections de serres certifiées biologiques. Au quotidien, elle minimise au maximum l’utilisation de produits chimiques pour protéger à la fois ses employés et l’environnement, comme le veut le principe d’une agriculture raisonnée.

Même chose du côté de ses trois serres dédiées à la culture de cépages. « On ne se prétend pas bio, mais on peut dire qu’on est raisonnés. On n’a jamais utilisé d’engrais chimique et on travaille avec des produits biologiques. »

Il n’y a pas de doute, pour Frank, prendre soin du monde et des terres vont de pair.

 

Plus de ces auteurs ? Cliquez sur leur photo ci-dessous

 

Republik8 Posts

Pensionnaire à Mont-Tremblant pour l’été, l’agence montréalaise Republik est allée à la rencontre d’entreprises locales qui partagent sa vision d’un monde des affaires responsable. As a summer resident of Mont-Tremblant, the Montreal marketing agency Republik went to talk to local companies that share its vision of a responsible business world.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password