Les légumes primeurs

©AdobeStock

Vous vous souvenez de l’engouement soudain pour les potagers au printemps dernier ? C’est fou la quantité de terreau que nous avons vendue ! Les gens semblaient vouloir tendre vers l’autosuffisance alimentaire, et beaucoup ont également réalisé que jardiner pouvait être amusant (sauf pour le désherbage, peut-être, et les chevreuils…).

Cette année, comme les jardins ont déjà été aménagés, on peut semer plus tôt. Mais quoi, comment et quand ? Oignons, céleri, maïs, panais et choux ne sont pas vraiment plus savoureux cultivés à la maison, et peuvent être un peu problématiques. De plus, ils sont abondants et peu chers en saison. Pas la peine non plus de semer coriandre et roquette.

Par contre, les tomates, pommes de terre, légumes-feuilles, pois et haricots sont bien meilleurs lorsqu’ils sont cultivés à la maison. En ce qui concerne le budget, le basilic et le chou-rave en valent la peine. Pesto ! Miam. Si vous êtes vraiment impatient, vous pouvez pelleter la neige de votre potager pour qu’il s’assèche et se réchauffe.

Si vous n’avez pas fait un bon entretien à l’automne, ne vous en faites pas. Vous pouvez arracher les mauvaises herbes (y compris les racines, ou vous vous en voudrez plus tard) et vous débarrasser des débris maintenant. Puis travaillez la terre à au moins 20 cm de profondeur. Il est toujours bon d’ajouter du compost, mais si votre terreau était excellent au départ, vous pouvez sauter une année.

Nous sommes peut-être dans les Laurentides, mais oui, vous pouvez déjà semer à l’extérieur radis, épinards, pois et laitues en feuilles. Nul besoin de les démarrer à l’intérieur. Viennent ensuite les choux frisés, bettes à cardes, rabioles, broccolinis et les carottes. Dans vos rangées, mettez une graine de radis aux 15 cm environ afin d’indiquer où sont les semis. Elles pousseront vite ; cela vous encouragera en attendant la germination de vos semences.

Semis à l’intérieur ? C’est beaucoup d’efforts. Il vaut mieux acheter des plants peu coûteux de laitue, chou frisé, bette à cardes et brocoli dans un centre de jardinage local. Plantez-les début mai pour diversifier et prolonger votre saison. Mettez plutôt vos énergies dans la culture de gros plants de tomates.

Commencez dès maintenant ; choisissez de belles variétés de semences ; donnez-leur beaucoup de lumière et prévoyez changer de pots à quelques reprises pour obtenir de grosses plantes charnues que vous pourrez transplanter une fois les soirées chaudes venues. Quant aux haricots, courges/ concombres/citrouilles et choux-raves, pour de meilleurs résultats, plantez-les dans un sol chaud, en juin.

Plus dans le prochain numéro… quand il fera plus chaud ! Bon jardinage !

 

De la même auteure : Bon, que faire maintenant ? (Cliquez sur l’image)

 

Laura Scully52 Posts

Diplômée de l’Université de Guelph en horticulture, Laura Scully est cofondatrice et copropriétaire de Northland, entreprise tremblantoise d'aménagement paysager maintes fois primée. Elle partage son savoir horticole avec les lecteurs du Tremblant Express depuis 2009. / A University of Guelph graduate in horticulture, Laura Scully is the cofounder and co-owner of Northland, the Mont-Tremblant landscaping company that has won so many titles and awards. She has been sharing her knowhow with Tremblant Express readers since 2009. paysagistesnorthland.com

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password