Les grands défis sportifs de retour à Mont-Tremblant

©Guillaume Vincent

L’Ironman Mont-Tremblant, très prisé au plan local et international a fait l’impasse sur sa manifestation au cours des deux dernières années. Deux ans d’attente exaspérante et interminable pour les participants et les organisateurs.

Le producteur délégué et directeur d’épreuve Dominique Piché raconte que « lorsqu’on perd une activité bien intégrée au mode de vie personnel et collectif, on prend conscience qu’elle représentait un moment unique qui nous a transformés. »

Cette grande fête du sport se déroulera sur deux fins de semaine : les 25 et 26 juin pour les Ironman 70.3, 51.50 et sprint et le 21 août pour la version intégrale. L’Ironman regroupe trois disciplines enchaînées : la nage en eau libre, une épreuve cycliste sur route et la course à pied. Les distances à parcourir pour la version intégrale sont de 3,8 km de nage, 180,2 km de vélo et un marathon de 42,2 km pour un parcours total de 226,2 km ou 140.6 miles.

Le 70.3, communément appelé demi-Ironman, propose la moitié de ces distances et le 51.50 permet de réaliser un triathlon olympique avec 1,5 km de nage, 40 km de vélo et 10 km de course à pied. Les abords du lac Tremblant, la montée Ryan et la route 117 vers Labelle de même que le parc linéaire seront fort achalandés à ces occasions.

Parmi les défis qui se présentent aux organisateurs se trouve la qualité des surfaces routières. Dominique Piché est conscient de cette problématique et reconnaît que « plusieurs sites ont besoin d’amour, surtout après les pluies diluviennes de 2021. » Il promet les améliorations requises, mais n’était pas en mesure de les annoncer lors de cette entrevue.

On attend 5 000 participants en juin et ce nombre maximal est déjà atteint. Pour août, ce sera autour de 2 500 et il reste encore des places.

Un autre défi est de trouver le total faramineux des 36 000 bénévoles requis. « C’est grâce à leur engagement, leur souci du détail et leur joie de vivre que notre évènement est unique au monde. Nous avons remporté plusieurs fois la mention d’excellence décernée par les participants », souligne M. Piché.

La pandémie aura aussi laissé des marques amenant des adaptations. Par exemple, les coureurs devront récupérer eux-mêmes leurs verres d’eau sur le parcours, la procédure d’inscription est virtuelle pour éviter les manipulations et les contacts et le banquet final sous le chapiteau a été annulé provisoirement cette année…

Le Demi-Marathon Mont-Tremblant poursuit sur sa lancée

©Guillaume Vincent

Pour le Demi-Marathon, il s’agit d’une poursuite et non d’un retour ! En 2020, l’édition virtuelle avait comptabilisé près de 1 300 participants pour les quatre épreuves. C’est plutôt l’année 2021 qui fut celle de tous les défis.

La productrice et directrice d’épreuve Dominique Langelier raconte fièrement : « il a fallu beaucoup de courage pour tenir cet évènement malgré les incertitudes, les changements de dernière minute et les informations gouvernementales diffusées au compte-goutte. Toutes ces restrictions touchaient également notre main-d’œuvre et nos fournisseurs.

Malgré ces contraintes, nous avons réussi à gérer l’incertitude et entretenir la confiance des participants. Ils étaient 2 056 à la ligne de départ. Cette année, nous tirons profit de notre apprentissage. »

Le Demi-Marathon fera battre le cœur de Mont-Tremblant le 14 août prochain. Le départ du 21 km a lieu dans le secteur Village et celui du 10 km au Château Beauvallon. Ces deux parcours se terminent en face de l’hôtel de ville de même que les épreuves du 1 et 5 km qui sont courues dans les rues du centre-ville.

Après la ligne, tout le monde se regroupe dans le parc attenant au Fil-de-l’Eau pour célébrer parmi les nombreux exposants au son de la musique. Pour cette douzième édition « en présence », on vise le nombre maximal de 2 500 participants, dont la moitié au 21 km. Les inscriptions vont bon train et nous avons également besoin de 400 bénévoles.

ironman.com/im-mont-tremblant

demimarathontremblant.com

 

Plus du même auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Daniel Gauvreau

 

Daniel Gauvreau60 Posts

Récréologue et journaliste de formation, tour à tour organisateur, formateur, consultant, chroniqueur et traducteur dans le milieu du plein air, Daniel Gauvreau est passionné d’activité physique en extérieur. De retour d’un périple au Québec et en France, il a choisi les Hautes-Laurentides pour satisfaire son amour de la nature. Semi-retraité, moniteur de ski de fond à SFMT, son expérience profite désormais aux lecteurs de Tremblant Express. Recreation professional and journalist by education, organizer, trainer, consultant, columnist and translator about the outdoors by experience, Daniel Gavreau is passionate about physical activity outside. Following a trip through Québec and France, he chose the Hautes-Laurentides as the place to satisfy his love of nature. Semi-retired and teaching cross-country skiing with SFMT, he now offers his experience to Tremblant Express readers.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password