Les championnats et le développement

Mont-Tremblant, December 28 2019: Club De Ski Tremblant. ©Gary Yee

Nous nous retrouvons à la période des championnats. Les provinciaux, nationaux puis certains évènements internationaux pour les U14 et U16 tels que la Whistler Cup ou la Pinocchio en Italie.

Pour y accéder, les skieurs sont sélectionnés d’après leurs résultats de course du circuit régional (pour les provinciaux) et ensuite par les résultats de course du championnat précédent.

L’objectif des championnats au niveau développement (U12 à U16) est d’exposer les meilleurs skieurs entre eux. Pour passer à la prochaine étape, les coureurs doivent se surpasser et skier à fond.

Le jeune qui skie stratégiquement dans les courses en ayant pour seul objectif d’amasser des points en vue de se qualifier pour les championnats va rapidement être dépassé.

C’est une bonne approche si l’objectif est simplement de participer au championnat, mais une très mauvaise manière de skier si l’objectif est d’être un concurrent sérieux à long terme. Tôt ou tard, l’imposture sera découverte.

Le paradigme des championnats au niveau développement

Au niveau développement (U12 à U16), les courses ne sont pas une fin en soi si l’on souhaite accroitre le plein potentiel de nos skieurs. Au stade de « s’entrainer à s’entrainer » ou « s’entrainer à la compétition » (stade du développement à long terme d’un athlète), ont doit consolider les bases techniques, tactiques, physiques et mentales.

L’essentiel est de ne pas sauter les étapes si l’on veut que les jeunes puissent acquérir toutes les composantes adéquates pour rivaliser plus tard à un plus haut niveau.

Malheureusement, les parents, entraineurs et athlètes mettent généralement trop d’importance et d’efforts afin de participer aux championnats. Trop souvent, les entrainements seront dirigés en fonction de la prochaine course. Les parents vont investir beaucoup d’argent sur l’équipement superflu.

Les jeunes vont se mettre à calculer leur point et skier stratégiquement pour passer dans la sélection. Tout ceci va freiner le développement du jeune pour privilégier une performance à court terme.

Les championnats, pas un gage de réussite à long terme

 Skier de manière stratégique, s’entrainer sur la piste avant les évènements pour améliorer la confiance, utiliser une cire haute performance aux courses… ces tactiques ne sont pas des moyens qui favorisent l’apprentissage de la compétition. Tôt ou tard, les limites de l’athlète seront rapidement atteintes.

Il est préférable d’éduquer l’athlète et de l’entrainer de façon à ce qu’il puisse performer quand ça compte.

L’entrainement à la prise de décision et la performance

Appliquer les éléments de l’entrainement à la prise de décision est une façon beaucoup plus efficace de préparer les athlètes aux grosses compétitions. On doit impliquer l’athlète dans son succès.

Il doit cognitivement être engagé dans l’action. Pouvoir choisir les bonnes décisions en ce qui concerne les gestes techniques et tactiques au moment opportun. Mettre en place une routine de préparation de course, exposer l’athlète à une variation de situation d’entrainement. Toutes ces stratégies sont payantes à long terme.

Autrement dit, si ce n’est pas votre tour pour cette année, n’en faites pas tout un plat. Profitez plutôt de cette opportunité pour continuer à bâtir en vue des prochaines saisons. Soyez patient, vos efforts seront récompensés en temps et lieu.

 

Jocelyn Huot16 Posts

Entraineur Chef du Club de ski Mont-Tremblant Entraineur Niveau 4 certifié FESC / PNCE Niveau 3 de l'Alliance des moniteurs de ski du Canada Formateur pour Alpine Canada depuis 2007 Head coach of the Mont-Tremblant Ski Club Leve 4 FESC/PNCE – certified coach, Level 3 CSIA/AMSC – certified instructor

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password