L’École de musique Estelle Roy

© Didier Bertrand

« Bonjour, ici l’École de musique Estelle Roy ! » La voix enjouée du répondeur dénote la passion. C’est que la potion musicale, Estelle est tombée dedans dès le primaire. Inspirée par son père, professeur de musique, elle avait déjà décidé à sept ans qu’elle allait devenir guitariste. Après un secondaire bien musical, elle complète une formation préuniversitaire en musique à Drummondville et reçoit ses premiers élèves.

Pour marquer la fin des études dans sa région, elle réalise le rêve de se produire comme soliste invitée en concert avec la Symphonie des jeunes de Drummondville. Après un baccalauréat en interprétation de la musique classique obtenu à Concordia (Estelle offre donc ses cours dans les deux langues officielles), elle s’installe à Mont-Tremblant en 2020 et fonde l’école de musique éponyme.

Judicieusement installé en face des écoles au cœur de Saint-Jovite, le petit studio occupe une pièce de l’appartement. Chaises, lutrin et tableau accueillent l’élève qui, contexte oblige, sera séparé de sa professeure par une paroi transparente. L’école accueille tous les âges : une leçon pour enfant dure trente minutes et une heure pour un adulte.

Les enfants apprennent avec spontanéité. Estelle trouve que les adultes sont souvent sévères envers eux-même : ils voudraient être bons tout de suite, mais elle recommande la patience. C’est sûr qu’il y a des exigences : il convient de s’approprier une posture confortable, faire une gymnastique des doigts et, en guitare classique, il est également nécessaire d’apprendre à lire la musique.

Il faut être partant et avoir le goût de découvrir. Si vous êtes incertain, mais curieux, Estelle propose une séance d’essai. L’apprentissage comprend un bloc de huit leçons hebdomadaires. Cette période permet de mesurer son intérêt et sa motivation. Pour approfondir, il est possible de louer une guitare pour quelques dollars par semaine.

Un cours commence avec un échauffement : on accorde l’instrument et on fait des exercices rythmiques ou des gammes. Puis on travaille les pièces et on apprend à lire la musique. On pourra terminer avec quelques jeux d’identification de notes au tableau. Bien qu’Estelle privilégie la guitare classique, elle offre aussi la guitare acoustique.

L’école compte actuellement une cinquantaine d’étudiants. « Jusqu’à maintenant, j’ai eu beaucoup d’élèves, mais pour de brèves périodes parce que je n’ai jamais demeuré longtemps au même endroit. Ici, j’espère créer des relations à plus long terme et voir les enfants grandir. Comme j’ai été formée dans une école prestigieuse à Drummondville, je désire apporter dans la région le même calibre d’enseignement et j’espère pouvoir m’entourer d’une équipe qualifiée et passionnée. »

En marge de l’école, les rendez-vous du lundi sont une rencontre virtuelle de guitaristes qui interprètent trois ou quatre chansons. Estelle se produit aussi dans les restaurants, ce qui est non conventionnel puisqu’on y voit surtout des chansonniers accompagnés à la guitare acoustique. « La guitare classique, c’est complètement instrumental et très doux. Quand je joue, je sens en moi toute la résonance de la guitare et c’est très apaisant ».

D’autres projets ? « Oui, me produire sur scène. Et dès que les conditions le rendront possible, j’ai un projet parascolaire en vue avec l’école secondaire Curé-Mercure : la création de petits ensembles de musique de chambre. Avec la Ville de Mont-Tremblant qui m’a bien reçue, j’offrirai des cours d’initiation à la guitare acoustique. »

Le CD Première escale couve depuis 2016; « il comporte des pièces marquantes que j’ai beaucoup jouées au cours de ma formation. J’aime la musique sud-américaine ou espagnole parce qu’elle est écrite pour la guitare. Elle fait vibrer l’instrument de façon naturelle. C’est toute la différence avec un morceau de Jean Sébastien Bach, par exemple, qui n’a pas été composé pour la guitare, mais qui est un arrangement. »

Lorsqu’elle écoute le CD, Estelle se considère déjà rendue ailleurs, vers d’autres escales…

 

Plus de cet auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Daniel Gauvreau

 

Daniel Gauvreau42 Posts

Récréologue et journaliste de formation, tour à tour organisateur, formateur, consultant, chroniqueur et traducteur dans le milieu du plein air, Daniel Gauvreau est passionné d’activité physique en extérieur. De retour d’un périple au Québec et en France, il a choisi les Hautes-Laurentides pour satisfaire son amour de la nature. Semi-retraité, moniteur de ski de fond à SFMT, son expérience profite désormais aux lecteurs de Tremblant Express. Recreation professional and journalist by education, organizer, trainer, consultant, columnist and translator about the outdoors by experience, Daniel Gavreau is passionate about physical activity outside. Following a trip through Québec and France, he chose the Hautes-Laurentides as the place to satisfy his love of nature. Semi-retired and teaching cross-country skiing with SFMT, he now offers his experience to Tremblant Express readers.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password