Le marché d’été de Mont-Tremblant

© AdobeStock

Discrètement installés aux abords d’un grand parc, au coin du chemin du Village et de la rue du Couvent, les kiosques du marché d’été de Mont-Tremblant alignent leurs pignons verts et attendent les visiteurs qui afflueront en milieu de matinée.

Nouvel éclairage, la démolition par la Ville, au printemps dernier, d’un très ancien bâtiment qui a marqué l’histoire locale libère la vue sur le lac Mercier : l’Auberge La Porte rouge fait désormais partie des souvenirs tremblantois. Le masque est de rigueur et le sens du déplacement est fléché.

Le soleil est de la partie, les marchands saluent les visiteurs et sont fébriles d’amorcer les échanges. Ils placent et replacent leur marchandise et portent fièrement le tablier « officiel ». Geneviève, marchande de légumes, affirme que la municipalité leur offre un grand soutien : sacs, kiosque, tables, électricité. Elle explique également la méthode d’entraide qui permet à un marchand d’offrir les produits de plusieurs producteurs voisins.

La municipalité peaufine un projet d’aménagement pour son marché qui devrait voir le jour la saison prochaine : le conseiller municipal Pascal De Bellefeuille explique avec un enthousiasme volubile que « la Ville entend construire un grand préau pour abriter les marchands. Une structure à chevrons calquée sur l’abri de la gare, rappelant les années 30 et les marchés européens. L’objectif est de mettre en valeur les produits locaux, dans le domaine de l’agroalimentaire et des arts de la table », précise-t-il.

On trouve donc sous les tentes du pain bio, des fruits et légumes de saison, ainsi que des planches à découper, de la céramique, tabliers et nappes. Sans oublier les charcuteries, les sushis, les beurres de noix, huiles et tisanes. Des produits fabriqués par des artisans qui n’ont pas toujours vitrine sur rue.

Pourquoi vient-on au marché ? Monique de La Conception y vient surtout pour trouver des cadeaux d’anniversaire. Sylvie, de Saint-Jovite, reconnaît « la qualité de ces produits faits avec amour qui perpétuent la tradition. Des produits qu’on ne retrouve pas dans les grandes surfaces ».

Le marché est en activité les samedis de 9 h à 13 h, jusqu’au 11 septembre. Liste des marchands disponible sur le site de la Ville, bien que tous n’y soient pas chaque semaine.

 

Plus du même auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Daniel Gauvreau

 

Daniel Gauvreau50 Posts

Récréologue et journaliste de formation, tour à tour organisateur, formateur, consultant, chroniqueur et traducteur dans le milieu du plein air, Daniel Gauvreau est passionné d’activité physique en extérieur. De retour d’un périple au Québec et en France, il a choisi les Hautes-Laurentides pour satisfaire son amour de la nature. Semi-retraité, moniteur de ski de fond à SFMT, son expérience profite désormais aux lecteurs de Tremblant Express. Recreation professional and journalist by education, organizer, trainer, consultant, columnist and translator about the outdoors by experience, Daniel Gavreau is passionate about physical activity outside. Following a trip through Québec and France, he chose the Hautes-Laurentides as the place to satisfy his love of nature. Semi-retired and teaching cross-country skiing with SFMT, he now offers his experience to Tremblant Express readers.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password