Le légendaire carcajou

Le carcajou n’est pas sans raison l’objet de mythes et de légendes. Les caractéristiques physiques et le mode de vie de cet animal nordique nourrissent les histoires les plus fantaisistes.

Ce carnivore extraordinaire fait partie de la famille des mustélidés. Proche parent de la belette et du pékan, il fait près d’un mètre de long et pèse une douzaine de kilos en moyenne.

Friand de petits mammifères et capable de tuer un caribou, le carcajou se nourrit de tout ce qu’il trouve et tout particulièrement des carcasses d’animaux tués par les trappeurs ou les loups.

Agile et tenace, il peut même éloigner un ours pour lui voler son butin. Dos arqué, poils hérissés, crocs saillants, toutes griffes dehors, un carcajou qui grogne a de quoi impressionner.

Doté d’une puissante mâchoire, le carcajou est un vrai glouton. Il déchire les restes congelés et brise aisément les os de ses proies pour en atteindre la moelle. Les trappeurs le détestent car ce charognard à l’odorat très fin dévore les animaux pris au piège et peut détruire en un rien de temps toute une ligne de trappe.

Le carcajou fréquente la forêt boréale, la taïga et la toundra arctique et tolère mal la présence humaine. Ce grand solitaire parcourt de très longues distances pour trouver sa pitance.

Il pille les caches de nourriture des loups, des renards et des lynx, dévore les carcasses de phoques laissées par les ours blancs, chasse le lièvre, le castor, l’oie des neiges et le lagopède.

Il mange aussi des petits fruits et réussit parfois à attraper un caribou en le poursuivant dans la neige épaisse ou en se jetant sur lui du haut d’un arbre.

Encore bien présent en Alaska, dans le nord du Canada et de l’Eurasie, le carcajou est toutefois menacé d’extinction au Québec.

La diminution des populations de caribous, le dérangement par l’exploitation forestière et minière, et sa mauvaise réputation auprès des trappeurs sont des causes probables du déclin de ce légendaire diable des bois.

Avec le lion, le tigre, l’ours polaire et l’hyène, le carcajou est l’un des carnivores vedettes de l’Animalium, musée zoologique à Mont-Tremblant.

 

Du même auteur : L’éclatant cardinal rouge (Cliquez sur l’image)

 

Jacques Prescott83 Posts

Jacques Prescott est biologiste, professeur associé à la Chaire en éco-conseil de l’Université du Québec à Chicoutimi et co-fondateur de l’Animalium, le musée zoologique de Mont-Tremblant. Spécialiste de la biodiversité et du développement durable, il est l’auteur de nombreux livres et articles sur la faune et la conservation de la nature. Il nous fait l’honneur de rejoindre notre équipe de collaborateurs et signera chaque mois une chronique intitulée Faune et flore. / Jacques Prescott is a biologist, associate professor with the Chair in Eco-Counselling of the Université du Québec à Chicoutimi, and co-founder of Animalium, the zoological museum of Mont-Tremblant. A specialist in biodiversity and sustainable development, he is the author of numerous books and articles about wildlife and nature conservation. He has honoured us by joining our team of contributors and will write a monthly column entitled Wildlife and Habitat.

3 Commentaires

  • Travel2leisure Reply

    avril 12, 2020 at 1:43

    Depuis longtemps, le carcajou constitue un symbole de nature sauvage, de determination inebranlable et d’independance absolue. Toutefois, il ne reste que tres peu d’individus de cette espece dans les Rocheuses canadiennes, et leurs m?urs et leur habitat sont de plus en plus menaces. Le carcajou, qu’on trouve partout dans les forets de haute altitude et dans une bonne partie des regions alpines les plus rudes, occupe un territoire d’une enorme superficie. Cependant, l’etre humain empiete de plus en plus frequemment sur son habitat et risque de mettre en peril cette espece remarquable. Le carcajou recherche la solitude et l’isolement, exactement comme les visiteurs de l’arriere-pays. Les femelles qui viennent de mettre bas sont tout particulierement susceptibles d’etre derangees par les skieurs et les randonneurs. Vous trouverez dans le present document de l’information sur l’ecologie du carcajou et la facon de reconnaitre les signes de sa presence, ainsi que des suggestions qui vous permettront de collaborer aux recherches en cours dans les parcs nationaux des Rocheuses. Le carcajou, une enigme legendaire

  • lise Reply

    avril 12, 2020 at 10:17

    Oü se trouve le musée zoologique à Mont-Tremblant // je demeure au Lac Mercier et jamais entendu parler de ce musée

    • Tremblant Express Reply

      mai 11, 2020 at 10:31

      Bonjour Lise,
      L’Animalium se trouve sur la montée Ryan, juste avant d’arriver à la 117.
      95, chemin Napoléon (Montée Ryan)
      819 717 3913 | info@animalium.ca

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password