Le fameux deal

Faire un achat immobilier à Mont-Tremblant – Conseil nº3

Tout d’abord, sachez que lorsque votre courtier de type « allié » vous demande ce que vous recherchez et que votre réponse est « un deal » sans équivoques, il y a de fortes chances pour que votre acolyte cède au découragement.

J’aimerais donc profiter de la présente chronique pour déboulonner le mythe du « deal ».

  1. Ce n’en est pas un si ce n’est pas ce dont vous avez besoin;
  2. Il y a une part de risque, c’est un peu comme les titres à la bourse;
  3. Il vient rarement d’un vendeur en difficultés financières.

Une histoire vraie

Un client d’Étienne (mon papa) lui a demandé un « deal ». Étienne lui a demandé de préciser ses besoins. Le client a dès lors rétorqué : « Un deal. Tu sais, une propriété où le vendeur est très malade, qu’il DOIT vendre sa maison, mais j’aimerais qu’elle ait été bien entretenue. » On magasine donc un vendeur malade, mais capable d’entretenir sa propriété ?

Blague à part, comment obtenir un « deal » ?

Considérant que tout le monde désire payer le moins cher possible, un « deal » ressemble à s’y méprendre à un achat immobilier d’usage. Petit rappel des conseils précédents :

Conseil #1 : Définir vos besoins et vos exigences personnelles + usage projeté + budget (voir édition d’octobre-novembre 2018).
Conseil #2 : Trouver un bon courtier; un allié pour vous représenter (voir édition de décembre 2018).

Lorsque ceci est fait, la clé est de rester émotivement détaché des propriétés. Il faut éviter de « tomber en amour ».

Ensuite, vous devez classer les propriétés retenues en ordre de préférence et établir avec votre courtier un prix que vous considérez être un bon « deal » pour chaque option.

Finalement, il faut faire des offres d’achat en commençant avec votre propriété préférée. Si la réponse reçue est négative, passez simplement à la propriété suivante. Faites ceci jusqu’à ce qu’un vendeur accepte votre proposition.

Bonne chance dans votre quête de la propriété qui vous conviendra le mieux au meilleur prix possible!

 

 

Pascale Janson17 Posts

Pascale Janson, BAA Directrice d’agence, copropriétaire et courtier immobilier agréé chez Les Versants Mont-Tremblant. Pascale détient un baccalauréat en marketing et en gestion d’entreprise des HEC de Montréal. Elle a travaillé plusieurs années à Paris et à Montréal. En 2003, elle a décidé de relever le défi de créer, avec son père, sa propre bannière en immobilier. / Agency manager and co-owner Pascale studied marketing and management at the HEC Montréal and worked for several years in Paris and Montreal. In 2003, she agreed to her father Etienne’s proposal to open a local real estate office.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password