L’arbre ; le caféier

© Courtoisie

par Annie Gaudet, Propriétaire / Maître torréfacteur,  Couleur Café

Début juin, c’est ici que commence la planification d’achat de fleurs et arbustes pour la saison estivale. J’en profite pour vous partager un peu d’histoire sur le caféier; cet arbre qui produit ce merveilleux café.

Il était une fois, le café…

Né sur les hauts plateaux d’Éthiopie (où il pousse encore à l’état sauvage) le caféier a parcouru des milliers de kilomètres afin de trouver les terres les plus chaudes de la planète pour qu’avec ses fruits, ils puissent abreuver le monde entier de son nectar aux saveurs plurielles.

Le temps des cerises

Arbuste à feuilles persistantes de l’ordre des rubiacées et du genre Coffea, le caféier vit une cinquantaine d’années et ne pousse que dans la zone équatoriale à une altitude qui varie entre 200 et 2000 mètres. Cet arbre mystérieux me passionne toujours autant.

Il commence par produire ses premiers fruits (appelés « cerise » par les producteurs et « drupes » par les botanistes). Après la période de semi, trois à cinq années passent et l’on obtient 2.5 kilos de café vert par an. Comme beaucoup de fruits, ceux du caféier ne mûrissent pas tous en même temps. Ils changent progressivement de couleur au fil du temps. Ces fruits passent du vert au jaune, puis virent tranquillement au rouge. La cerise rouge désigne sa pleine maturité. C’est d’ailleurs pourquoi, dans les meilleurs crus, la récolte est effectuée à la main et peut durer jusqu’à trois mois.

Les cerises récoltées renferment chacune deux grains de café. Par la suite vient le temps des différents processus de nettoyage et de séchage.

Le caféier compte plusieurs espèces, par contre seulement deux sortes sont cultivées:

  • Coffea Arabica
  • Coffea Canephora

Considéré comme le « haut de gamme », le Coffea Arabica représente 75% de la production mondiale. Il faut savoir que ce café apprécie les zones de montagnes et les altitudes élevées.

Finalement, il existe quelque 200 variétés de Coffea Arabica. Le Moka, le Typica, le Maragogype, le Bourbon et le Caturra sont les types de variétés les plus anciennes. Bien que leur rendement soit moindre comparé aux nouvelles sortes, ils resteront toujours les plus riches en arômes.

Comme le vin, le café est déterminé par son terroir. Une notion qui englobe l’emplacement et la nature du sol, de même que l’humidité, l’ombrage et le cépage. Le café n’est pas seulement un produit de la nature, mais aussi celui d’un savoir-faire des hommes, qui de la récolte à la torréfaction respecte ses qualités originelles.

Laissez-nous vous guider à travers ces diverses appellations.

Une visite en boutique vous comblera!

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password