L’ambiance printanière

Le printemps est toujours très agréable pour les skieurs récréatifs et les compétiteurs. Il fait plus chaud, le soleil est de la partie et les barbecues sortent un peu partout.

Les jeunes skieurs de compétition ont passé une saison d’entrainement assez intense. Le temps est maintenant venu de relâcher la pression et de se faire plaisir dans les parcs et les sous-bois, bref, de s’amuser en ski.

L’année passée, j’ai beaucoup aimé découvrir les nouveaux sous-bois de Tremblant, dont la Taïga, qui est superbe. J’adore y skier, surtout avec mes jeunes filles. Je pense que Tremblant a très bien fait d’aménager certains sous-bois, cela offre plus de terrain disponible à la glisse.

Je tiens à souligner que selon moi, les conditions cette saison sur les pistes damées étaient remarquables. Je pense à la Jasey-Jay Anderson, à la Erik Guay et à la Rigodon qui étaient magnifiques. On a été très chanceux jusqu’à maintenant. On verra ce que nous réserve mars.

Le ski de printemps

Contrairement au reste de la saison où l’on sortait tôt pour profiter des meilleures conditions possible, je skie un peu plus tard le printemps pour profiter des bosses et des sous-bois. Le matin, la neige reste gelée et offre de très bonnes conditions de ski pour l’entrainement.

Mais personnellement, je préfère skier dans les bosses quand elles sont molles, surtout sur le versant nord. J’affectionne particulièrement l’Expo. On peut la voir dans son entièreté du bas de la piste.

La remontée mécanique, qui passe tout à côté, permet de voir les bons skieurs à l’œuvre dans les bosses et les gens, confortablement assis dans leurs chaises, les encouragent en criant. Je ne vous cacherai pas que j’éprouve un certain plaisir à me donner à fond dans ces mêmes bosses.

L’année passée, on s’amusait à un jeu avec ma plus grande et ses amis. Je devais les regarder skier dans les bosses du mieux qu’ils le pouvaient, assis confortablement sur la terrasse au pied des pentes. S’ils ne skiaient pas bien, je remontais avec eux.

Les jeunes ont tout donné afin de pouvoir skier seuls et ont ainsi enchainé les descentes, ce qui m’a permis de siroter une bonne bière froide au soleil.

Débriefing de saison

Il est toujours bon de parler de la saison, de ce qui a bien été et moins bien été. Sur quoi on peut travailler en vue de la prochaine saison. Il est également judicieux de se demander à quoi ressemblera notre été. On veut garder les jeunes engagés dans un ou plusieurs sports afin de s’assurer qu’ils soient en bonne forme physique l’année prochaine.

Il est donc important d’avoir des plans : jouer au soccer, au rugby, au baseball, etc.

Selon moi, il est aussi nécessaire d’octroyer plus de liberté à nos jeunes le printemps venu pour qu’ils gardent de bons souvenirs de la saison et qu’ils aient envie de remonter sur leurs skis en novembre.

Ils ont passé la saison à s’entrainer. Il y a eu beaucoup de courses, certaines se sont bien passées, d’autres moins. Si on pousse trop fort l’entrainement, ça risque d’avoir un effet négatif.

Côté technique : la position à adopter

Dans la neige molle, on doit rester solide sur les skis, les genoux fléchis. Ça peut nous jouer des tours sinon. Sur une base ferme, on préfèrera garder une trace un peu plus large pour avoir plus de stabilité.

Je ne suis pas un pro des bosses et il vaudrait mieux demander conseil auprès d’Alex Bilodeau et Mikaël Kingsbury, mais quand on les voit skier, on remarque qu’ils gardent toujours les jambes très collées ce qui donne plus de place dans les bosses pour manœuvrer.

Bon ski de printemps!

 

Erik Guay14 Posts

Détenteur de deux titres de champion du monde, Erik Guay est le skieur alpin canadien le plus décoré de l’histoire. / Holder of two World Champion titles, Erik Guay is Canada’s most successful alpine skier.

Une piste à la fois

Le ski en mode sanitaire

Saison de courses

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password