La traversée du Canada à trottinette

©Guillaume Vincent

Le 3 avril, Mathilde Michel et Morgan Haut prennent le départ d’un périple qui les mènera de Tofino, sur l’île de Vancouver jusqu’à St. John’s, à Terre-Neuve. Mathilde assurera le transport de la majeure partie de l’équipement à vélo. Morgan, lui, risque d’user plusieurs paires de chaussures pour sillonner à trottinette les 8 000 km que ce jeune couple originaire de France s’apprête à parcourir.

Mathilde et Morgan tenteront ainsi de sensibiliser les 18-35 ans au don de cellules souches, aussi appelé don de moelle osseuse et promouvoir du même coup l’association Lucio. Cette dernière fut créée dans le but de collecter des dons pour la recherche des cancers pédiatriques, notamment la leucémie, et d’aider financièrement les familles d’enfants malades.

« Le don de cellules souches est peu connu de la population, explique Mathilde. Notre objectif est de faire connaitre ce type de don qui permet de sauver des vies, principalement des personnes souffrant de leucémie. »

« Nous tenterons de démystifier ce type de don en réalisant cette traversée. Les médias sociaux nous permettent de rejoindre le groupe d’âge qui nous intéresse, car pour s’inscrire sur le Registre de donneurs, il faut avoir entre 18 et 35 ans », précise Morgan.

Un record à prendre

Pourquoi choisir la trottinette pour un si long voyage ? Eh bien, parce que le record Guinness de la plus longue randonnée à trottinette, effectuée au Japon en avril 2020, est de 7 100 km. La traversée du Canada permettrait donc à Morgan, cycliste aguerri et trottinetteur amateur, de réaliser un nouveau record Guinness et faire connaitre du même coup la cause qui les anime, notamment par le biais des médias traditionnels.

Le couple, dont le visa expire en novembre, devra compléter son expédition en un peu plus de six mois. Le trajet est déjà planifié dans ses moindres détails et les deux aventuriers espèrent pouvoir effectuer au minimum 40 km par jour.

« J’ai discuté avec quelqu’un qui a fait la traversée d’Halifax à Vancouver avec la même trottinette et j’ai réalisé que c’était faisable, souligne Morgan. Il a commencé par faire 40 km par jour et très vite, il s’est mis à en faire 100, et même 140. »

Pour la petite histoire, Mathilde et Morgan se sont rencontrés à Station Mont Tremblant alors que Mathilde travaillait à la Petite maison bleue et Morgan, à la Queue de Castor. Mathilde, qui n’a jamais réellement fait de vélo, confie que ce fut le coup de foudre. « Suffisamment en tous cas pour qu’elle me suive dans cette aventure », souligne Morgan en riant.

Il est possible de suivre les pérégrinations de Mathilde et Morgan sur Facebook et Instagram.

facebook.com/kicknbike 

instagram.com/kicknbike

 

Plus du même auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Guillaume Vincent

 

Guillaume Vincent295 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password