La Classique Jackrabbit est de retour !

Herman “Jackrabbit” Johannsen. ©Courtoisie

*Mis à jour le 29 décembre 2022*

Interrompue pour les raisons que l’on connait, l’épreuve de ski de fond Classique Jackrabbit est de retour et signe la naissance d’une tradition. L’évènement, qui en est à sa troisième édition, devait initialement se dérouler au parc national du Mont-Tremblant, dans le secteur de la Diable. Il se déroulera finalement au Domaine Saint-Bernard, à Mont-Tremblant, le dimanche 22 janvier.

Créée par le Red Birds Ski Club de Mont- Tremblant afin d’honorer l’héritage du célèbre pionnier du ski Herman « Jackrabbit » Smith- Johannsen, la Classique Jackrabbit Classic a pour objectif d’encourager le ski de fond et le ski de randonnée.

« Les pistes de ski de fond damées du Domaine Saint-Bernard sont tout indiquées pour le ski de fond de style classique et l’aventure hivernale », font valoir les organisateurs de l’évènement.

Cette excursion de ski d’une journée propose des courses de 60 km (départ à 8 h) ; 40 km (départ à 9 h) ; 30 km (9 h 30) et 20 km (10 h). De nouveaux parcours ont été mis en place afin d’encourager les fondeurs de niveau intermédiaire et expérimenté.

Rejoint au téléphone, Michaël O’Gorman, arrière-petit-fils d’Herman « Jackrabbit » Smith- Johannsen, participera à l’épreuve du 60 km. Il confie avec amusement qu’il fut mis sur des skis avant même de savoir marcher.

« J’ai peu connu mon arrière-grand-père, je n’avais que 7 ans lorsqu’il est décédé, explique Michael. Mais j’ai souvent l’impression que son esprit et son héritage m’ont été transmis et j’essaye autant que possible de les perpétuer. Je le ressens particulièrement chaque fois que je skie et je suis extrêmement fier et très honoré de participer à cette troisième édition de l’évènement », confie-t-il.

« Je trouve que la Classique Jackrabbit parvient à capturer et promouvoir le message de Jackrabbit qui était d’aller jouer dehors, d’aller skier et d’explorer. Surtout l’épreuve du 60 km qui équivaut à la distance qu’il parcourait régulièrement », souligne Michael, qui a participé à plusieurs évènements nationaux de ski de fond longue distance.

Rejoint également par téléphone, Peter Austin, le petit-fils de Jackrabbit et fils de Peggy Johannsen (Austen), championne canadienne de ski de fond en 1937, ne pourra pas être présent le 22 janvier. Il continue cependant de skier, surtout dans la région de Mont-Tremblant et considère que la Classique Jackrabbit permet de faire vivre les traditions initiées par son grand-père.

« C’est un évènement fantastique. Mon grand-père a défriché beaucoup des sentiers de ski de fond que l’on retrouve dans les Laurentides permettant à un grand nombre de personnes de découvrir ce sport, indique Peter Austin. Il adorait parler aux gens, surtout à propos du Canada et ce que ce pays avait à offrir en termes de sport de plein air. Je crois qu’il a skié toute sa vie, à l’exception peut-être des deux dernières années de son existence. Je suis vraiment fier de mon grand-père et très heureux de voir que tout ce qu’il a construit et défendu se perpétue », conclut Peter.

 

redbirdsskiclub.com

sepaq.com

inscriptionenligne.ca/classique-jack-rabbit-classic/individual-registration-jack-rabbit-classic

 

Plus du même auteur ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Guillaume Vincent

 

Guillaume Vincent432 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password