Défi de la Diable : le triathlon hivernal

Le 8 mars prochain, le Défi de la Diable espère accueillir 300 participants qui enfileront souliers de course à crampons, skis de fond et raquettes sur les sentiers du Domaine Saint-Bernard. Le champion de ski de fond Alex Harvey est le porte-parole officiel de ce triathlon hivernal, une occasion en or d’avoir une influence positive sur la communauté du ski de fond.

Le Défi de la Diable, qui bonifie le calendrier d’évènements sportifs de Mont-Tremblant et de Triathlon Québec, s’adresse aux personnes en bonne forme physique qui pratiquent le ski de fond (classique ou patin). L’objectif est d’encourager les participants, souvent adeptes de course ou de triathlon l’été, à s’entraîner pendant l’hiver.

Alex Harvey

Le défi peut être relevé individuellement ou en équipe, sur deux distances différentes.

« Dans une ère où l’on fait la promotion d’un mode de vie sain et actif, ce type d’évènement permet au plus grand nombre de s’initier au sport et aux sportifs de se lancer un défi complémentaire », fait valoir Alex Harvey, quintuple médaillé des Championnats du monde de la FIS, en entrevue avec Tremblant Express.

« Le Domaine Saint-Bernard se distingue par les superbes vues qu’il offre, ajoute-t-il. C’est un très beau décor! La vue sur le mont Tremblant est exceptionnelle. »

Distances

La première distance, « le Défi », cumule 4 km de course à pied, 8 km de ski de fond et 4,5 km de raquettes (course ou marche) sur un dénivelé positif de 514 m.

La seconde distance, surnommée « l’enfer de Jack » en l’honneur de Jack Rabbit, propose un défi plus costaud avec 4 km additionnels en ski de fond dans une section abrupte. Le reste du parcours reste le même, avec une portion mémorable aux abords de la rivière du Diable.

Préparation

Cet hiver, le club Tri Connexion accompagne les participants avec des entraînements préparatoires. Le 18 janvier dernier, en présence de l’illustre Alex Harvey – le fondeur canadien le plus décoré de l’histoire en dehors des Jeux olympiques – les participants ont pu améliorer leur technique de glisse et se familiariser avec le parcours.

Le prochain entraînement préparatoire se tient le 8 février, soit un mois avant la course.

Nouveautés

Plusieurs nouveautés sont prévues pour cette troisième édition, nous annonce Dorian Baysset, organisateur du Défi de la Diable avec Événements Plein Air. Le samedi 7 mars, au Grand Lodge, lorsque les participants iront récupérer leur dossard, il y aura une clinique de fartage offerte par le club Tremblant Nordique, une conférence et une démo Salomon.

Le dimanche 8 mars, les participants seront bien traités après leur course avec des ateliers de massothérapie et un copieux repas.

Cet événement écoresponsable remet des trophées en bois aux gagnants et des médailles de participation sur demande seulement. Suivant le même virage écologique que plusieurs évènements de course, le Défi de la Diable exige aux participants d’apporter leur propre contenant réutilisable aux stations de ravitaillement.

« Le Domaine Saint-Bernard est un petit bijou. On tient à assurer une belle expérience aux participants tout en préservant les sentiers. Si le nombre de participants augmentait de façon importante, nous pourrions être amenés à étaler la course sur plusieurs jours, comme le Pentathlon des Neiges à Québec, » souligne Dorian Baysset.

Afin de maintenir la qualité des services aux participants, ce jeune évènement en pleine expansion demande de s’inscrire le plus tôt possible avant la fermeture des inscriptions le 2 mars 2020.

 

Plus de cette auteure ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Geneviève Huchette

 

Geneviève Huchette51 Posts

Geneviève Huchette a grandi à Montréal et a complété un baccalauréat en agronomie à McGill. Après ses études et quelques voyages, elle a atterri à Mont-Tremblant en 2008, d'abord pour un emploi sur une ferme biologique. Alors qu'elle continue de jardiner pour le plaisir, Geneviève travaille actuellement dans les domaines du yoga, de la vente au détail et de la rédaction. Dans ses temps libres, elle adore les sports en montagne, les jeux de société et jouer de la musique. Geneviève Huchette grew up in Montreal and completed a bachelor degree in Environmental and Agricultural Sciences at McGill University. After years of studying and travelling, she landed in Mont Tremblant in 2008, first to work on an organic farm. Although she still enjoys gardening for fun, Genevieve presently works in various domains: yoga, retail and writing. In her leisure time, she likes mountain sports, board games and playing music.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password