Bel Air Resort et Résidences : la concrétisation d’un projet audacieux

Miniloft.

Depuis près de dix ans, à la manière d’un visionnaire, Éric Harari façonne avec audace et passion son projet immobilier d’exception regroupant un centre de villégiature prisé à un secteur résidentiel haut de gamme. Conjuguant modernité et nature sauvage, Bel Air Resort et Résidences prend joliment forme sur le haut plateau d’un magnifique domaine sis entre Mont-Tremblant et La Conception.

Depuis l’édification du clubhouse, vingt-neuf terrains sur lesquels se dévoilent de magnifiques demeures ont trouvé preneur. Éric Harari attribue ce succès au luxueux clubhouse ainsi qu’aux 14 Minilofts, qu’il est possible de louer afin de faire l’expérience du style de vie que propose ce site enchanteur.

Bar santé, piscine, salle de gym, business pods, centre de yoga, kids-club, cinéma, spa, salles de massage, terrains de tennis et de pétanques permettent déjà de saisir l’ampleur du projet ainsi que la vision du développeur.

Mais l’aventure ne s’arrête pas là. Dès le mois de juillet, deux nids d’amour ultra luxueux en forme de dômes seront disponibles en location. Installées sur de hautes plateformes, ces nouvelles unités d’hébergement inédites pour couples offrent une vue plongeante sur l’horizon et la vallée, où règne une ravissante prairie.

Dans un avenir proche, il sera par ailleurs possible de rejoindre ladite prairie tout simplement par la route ou… en tyrolienne, pour les plus audacieux. Quinze lignes se succèderont donc, offrant une randonnée à pleine vitesse entre la cime des arbres.

L’architecte du projet entend également faire construire de petites tyroliennes qui siéront davantage aux enfants de trois à sept ans. Il serait en effet dommage de négliger les tout petits.

La fermette au cœur de la prairie

Il y a deux ans, M. Harari nous avait évoqué son souhait d’édifier une fermette au cœur de cette vallée de 19 acres pour y accueillir de petits animaux tels que des alpagas, des mini chevaux et des mini cochons. L’idée se concrétise et permettra la création d’un superbe édifice de près de 3 000 pieds carrés dans lequel on retrouvera notamment un restaurant raffiné.

On vise une clientèle corporative désirant vivre une expérience différente, mais pas uniquement. Des évènements d’importance comme des mariages pourraient y être célébrés. Connaissant la réputation des mini cochons, il serait toutefois judicieux de mettre le gâteau sous bonne garde.

Où s’arrêtera-t-il?

Eric Harari-©Trex

En parcourant le vaste domaine de 535 acres, Éric Harari s’amuse à nous exposer l’éventail de possibilités qu’offre ce projet immobilier d’envergure. Ici, chaque maison est une découverte. Une trentaine de plans ont été dessinés par Éric Harari lui-même.

L’objectif, éviter les ressemblances en créant un projet distinct, doté d’une diversité architecturale somme toute homogène afin de ne pas sacrifier l’harmonie du lieu. Les maisons et les Minilofts se fondent ainsi à leur environnement au grès des préférences de chacun.

Certains désirent la proximité du clubhouse tandis que d’autres optent pour s’engager plus en profondeur dans la forêt laurentienne. Les futurs propriétaires peuvent également opter pour l’une des maisons modèles de Bel Air ou construire la demeure de leur rêve.

belairtremblant.com

 

Guillaume Vincent283 Posts

Rédacteur et journaliste de profession, Guillaume Vincent a fait ses armes au sein de l’agence QMI. Il s’est joint au Tremblant Express en 2014. Promu en 2017, il y assume depuis le rôle de rédacteur en chef et directeur de la publication. / A writer and photojournalist by profession, Guillaume Vincent won his stripes in the QMI agency. He joined Tremblant Express in 2014. Promoted in 2017, he has been editor-in-chief and co-publisher since then.

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password