Aucune excuse pour ne pas composter

© Guillaume Vincent

La Ville a récemment organisé une journée de distribution de compost provenant de la collecte du contenu des bacs bruns. Belle initiative !

La Fondation David Suzuki affirme que 18 % des émissions de méthane proviennent de la décomposition organique dans les lieux d’enfouissement, mais que la matière organique n’enrichit pas le sol comme c’est le cas dans… votre jardin ! Quant aux résidus de jardin, votre façon de composter dépendra de la quantité et de l’espace disponible.

Plus grande propriété ? Vous pouvez facilement fabriquer une structure à deux casiers à l’aide de vieilles palettes de bois (réutilisées, donc c’est gagnant !). Pas d’outils ? C’est un peu rustique, mais vous pouvez utiliser des attaches de câbles pour les maintenir ensemble. Sinon, vous pouvez toujours acheter un composteur domestique subventionné par la Ville (30 $).

Pour les petites quantités, les bacs bruns sont offerts à tous gratuitement. Vous pouvez disposer de vos déchets de cuisine dans n’importe quel de ces composteurs. Une autre option, plus dispendieuse, mais beaucoup plus pratique : le récipient de comptoir de cuisine Food Cycler vendu notamment par Vitamix. L’unité avec capacité de deux litres peut contenir la plupart des déchets de table, y compris la viande et les os.

Douze heures plus tard, bingo ! Séchez le compost et mettez-le directement dans votre jardin. Pas de mauvaises odeurs provenant des poubelles, pas d’animaux, et il consomme très peu d’électricité. La ville de Nelson, en Colombie-Britannique, les utilise, avec d’excellents résultats.

Pour vos résidus de jardin, de grâce, si vous ne voulez pas les composter, faites-nous la faveur de ne pas les mettre dans des sacs ; jetez-les dans les bois ! Pour ce qui est de vos déchets de cuisine, vous n’avez maintenant plus d’excuses.

Qui aurait dit que vous sauveriez la planète ?

 

Plus de cette auteure ? Cliquez sur sa photo ci-dessous.

Laura Scully

 

Laura Scully52 Posts

Diplômée de l’Université de Guelph en horticulture, Laura Scully est cofondatrice et copropriétaire de Northland, entreprise tremblantoise d'aménagement paysager maintes fois primée. Elle partage son savoir horticole avec les lecteurs du Tremblant Express depuis 2009. / A University of Guelph graduate in horticulture, Laura Scully is the cofounder and co-owner of Northland, the Mont-Tremblant landscaping company that has won so many titles and awards. She has been sharing her knowhow with Tremblant Express readers since 2009. paysagistesnorthland.com

0 Commentaires

Laissez un commentaire

Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password