ski-race-tips

Ski libre et entraînement dans les portes

Bruce Eaves

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

En ski libre, il peut être facile de perdre sa concentration. Même lorsqu’ils ont tous les aspects techniques en tête, les gens ont tendance à laisser glisser leurs skis et à skier exclusivement sur les carres. Lorsqu’ils tentent d’effectuer des virages en slalom, ils ont davantage tendance à prendre les virages en slalom géant. Et s’ils veulent pratiquer des virages en slalom géant, le rayon de leurs virages équivaut à du ski en slalom super géant. C’est ce que j’ai pu constater chez bon nombre de coureurs et de bons skieurs. Ils skient très bien sur les carres dans les virages, mais ils ne sont pas concentrés. Ils manquent de synchronisme dès leurs premiers passages entre les portes.

Pour être prêt à attaquer les portes, vous devez être capable de tourner sur une distance équivalente ou inférieure au rayon de vos skis. En ski libre, si vous vous entraînez aux passages en slalom, le rayon de vos virages ne doit pas dépasser 13 mètres. C’est le plus long virage d’un parcours de ski en slalom, et il existe une variété de plus petits virages. Alors pourquoi effectuer des virages de 20 à 30 mètres en ski de slalom? La forme de vos virages doit représenter un parcours de ski en slalom. Si vous arrivez à visualiser un parcours de ski en slalom et à effectuer vos virages en fonction de ce type de parcours, vous vous rendrez compte que vous ne pourrez pas skier exclusivement sur les carres à chaque virage. Visualisez votre parcours, exécutez vos virages selon un bon rayon, et vous serez mieux préparé pour vous entraîner à franchir les portes.

Apprenez à tourner sur une distance équivalente ou inférieure au rayon de vos skis et surtout… ski loose like Bruce.

 © Rossignol