golf

Plus de puissance et moins d’effort

pierre brisebois

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Le rêve de tout golfeur est d’arriver à frapper avec puissance sans trop d’effort. Pour y parvenir, on doit respecter certains fondements biomécaniques. Ainsi, à défaut d’utiliser les bonnes parties du corps au bon moment, le rêve ne devient jamais réalité.

Le problème
Le problème de la majorité des golfeurs réside dans le fait qu’ils sont mal positionnés avant de s’élancer et qu’ils essaient de manier le bâton uniquement à l’aide des mains et des bras lors de l’élan. Il en résulte des coups faibles, inconstants, et qui finissent ailleurs que sur la cible.

La solution
Le secret réside dans une posture athlétique et un élan de golf guidé et supporté par le travail coordonné des articulations et des muscles puissants du corps (du bassin, des hanches, des jambes et de la colonne vertébrale).

La recette
Afin d’initialiser, de guider et de supporter le travail des mains et des bras lors de l’élan et de créer puissance et constance, vous devez avoir la bonne séquence de mouvement qui provient du bassin et, pour ce faire, vous devez bouger celui-ci dans trois orientations spatiales spécifiques.

Des exercices pour un élan explosif

1-Contre un mur, libérez les tensions dans vos bras et incliner le bassin et la colonne quelques degrés vers la droite.

2- Exécutez l’élan arrière en maintenant le fessier droit plus bas et la colonne vertébrale inclinée vers l’arrière afin que celle-ci maintienne la tête davantage au-dessus du genou arrière (plutôt qu’au-dessus de la balle).

3- Amorcez la descente en abaissant le fessier droit sur le mur, ce qui représente votre mouvement d’enracinement au sol.

4- Remarquez la réaction en chaine qui prend place. Malgré votre intention de bouger le bassin uniquement vers le bas, ce mouvement invite aussi à un abaissement, un mouvement latéral, et à une rotation du bassin guidant votre mouvement équilibré vers la cible.

5- C’est cette réaction en chaine du mouvement provenant de bas en haut qui maintient le corps en position, et qui invite les bras et les épaules à finir le mouvement de descente, et non pas à l’amorcer.

Et c’est ainsi que sans effort, les meilleurs joueurs propulsent la balle avec constance à des distances incroyables.

Bon golf !