golf

Plaisant, pure et simple

pierre brisebois

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Depuis le premier jour où il a fréquenté l’école, et même à son retour à la maison auprès de ses parents, votre junior s’est fait dire quoi faire. Qu’importe d’où venait l’information, le message est provenu d’un plus grand qui l’a regardé de haut. À la longue, il est normal que votre enfant (voir l’enfant en vous) veuille la paix afin de pouvoir jouer librement.

Quoique nous ayons tous la ferme intention d’appliquer les règles et fondements (comme à l’école), l’enfant en vous qui est animé d’une énergie débordante, d’une imagination fertile, d’un esprit vif et d’une curiosité insatiable peut voir le ‘’bon pointage’’ comme une corvée à la longue. Le ‘’kid’’ en vous veut juste avoir du plaisir. Pour qu’il en soit ainsi, l’idée sera de créer un environnement (autant intérieur qu’extérieur) qui vous permettra d’explorer les éléments, qui rehaussera le plus vos sens et qui justement attirera le plus votre curiosité. Si par exemple vous accompagnez votre enfant de 7 ans, la règle de base sera de l’amener sur le parcours en fin de journée (où il n’y a plus personne au cas où il voudrait racler toutes les trappes de sable ou observer une couleuvre pendant 10 minutes) et d’être là pour lui, c’est-à-dire de le suivre dans ce que lui veut, pas ce que vous voulez pour lui. Au lieu de lui dire quoi faire, écoutez-le et répondez à sa curiosité naturelle. Laissez-le explorer de lui-même dès le départ. Mettez la sécurité au 1er plan et facilitez au maximum son expérience en le laissant jouer avec des tés partout s’il faut et avec un équipement adapté pour lui.

Transposé chez l’adulte, cela fait souvent référence à assouplir ses façons d’être et de faire. Être moins dans les ordres provenant de la tête, et plus dans son corps (les sensations éprouvées). Apprendre à faire la différence entre ce que l’on peut contrôler et ne peut contrôler, ou ne pas avoir peur d’avoir l’air ridicule en essayant quelques choses de nouveau. Autrement dit ‘’osez être différent’’.

En conclusion, pour que le golf soit une expérience plaisante, pure et simple pour vous et votre enfant, vous devez cultiver autant attitude que compétences tout en maintenant l’intérêt et en rehaussant la joie. Jouez plutôt ‘’qu’enseigner’’. Accompagner un enfant est un privilège, mais aussi une énorme responsabilité, car essentiellement, c’est lui démontrer ce que c’est que d’être respectueux, ouvert, réceptif, positif, optimiste et plein d’amour et d’espoir à son égard, comme vous l’êtes envers vous-mêmes!