Événements

Place aux braves

Guillaume Vincent

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Des dizaines de milliers de Spartiates assiègeront à nouveau Mont-Tremblant, les 19, 24 et 25 mai à l’occasion de la fameuse course d’obstacles Spartan Race.

Pour une cinquième année consécutive, Mont-Tremblant sera le théâtre d’une des courses d’obstacles les plus exigeantes au monde. Cet évènement proposera cette année non pas une course, mais trois différents formats de course. Ces derniers seront répartis sur trois jours de défis à la hauteur des célèbres guerriers grecs de l’antiquité. Le Domaine Saint-Bernard ne sera toutefois pas l’hôte de cette 5e édition de l’évènement, comme ce fut le cas les années précédentes. Ces trois jours de compétition spectaculaire, qui mettront à rude épreuve l’endurance, l’agilité et la force des participants, se dérouleront aux pieds des pentes du Versant Nord du mont Tremblant. Le restaurant La Fourchette du Diable, situé au 1, chemin Charles Duncan, servira de quartier général. Un dernier détail ; les organisateurs estiment que plus de 30 000 personnes participeront à ce parcours du combattant. Une légère affluence de visiteurs est donc à prévoir.

Au menu

Le Spartan Sprint proposera aux participants un parcours de 5 km pour 25 obstacles. Le Spartan Super, qui a remporté un franc succès lors de l’édition tremblantoise précédente, constituera pour sa part une course de 12 km parsemés de 35 obstacles. Conçu pour les enfants âgés de 4 à 13 ans, le Spartan Junior offrira quant à lui la possibilité de s’inscrire dans trois différentes courses adaptées à autant de catégories d’âge. Quel que soit le format de course choisi, les participants pourront compter sur l’accueil chaleureux des gladiateurs ; véritables brutes armées de cotons-tiges géants chargées de mettre au tapis les concurrents à quelques mètres de l’arrivée. Des épreuves d’agilité, telle que la célèbre barrière de feu, feront également partie des réjouissances. « Le parcours du combattant le plus sécuritaire et unique exige chaque goutte de force, d’ingéniosité et d’instinct animal. Les détails de la course restent secrets jusqu’à ce que les concurrents les aient en face d’eux », a déclaré Selica Sevigny, cofondatrice de Spartan Race. Les braves, couverts de boue, devront donc mordre la poussière avant de se couvrir de gloire. 

© EPIC ACTION IMAGERY