real-estate-corner

Pinacle Tremblant aux abords du Géant

André Courey

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Sylvain Farand est très attaché à Tremblant et est passionné de triathlons. Ce grand enthousiasme tant pour l’un que pour l’autre a amené ce promoteur de 54 ans et son épouse et associée, France Villeneuve, tous deux athlètes Ironman, à acheter une résidence secondaire et à construire deux complexes résidentiels à Tremblant. Le premier, Pure Tremblant, sur le parcours de golf Le Diable, s’est avéré un tel succès que Sylvain entreprend présentement son second projet, Pinacle, aux abords du terrain de golf Le Géant.

Représentant un investissement de 50 millions de dollars, Pinacle Tremblant comprendra 58 maisons jumelées de trois à quatre chambres à coucher et d’une superficie totale variant entre 2 700 et 3 100 pieds carrés, incluant le garage. Les images du projet montrent une architecture extérieure de style rustique contemporain des plus intéressantes qui intègre le bois et la pierre, des lignes verticales modernes et un toit à deux versants, des lucarnes et des éléments d’ébénisterie ‘arts and crafts’. Cet exemple de conception de style montagnard si populaire comporte également une fenestration abondante, ce qui est toujours très apprécié dans un cadre verdoyant. Le design d’intérieur offre la possibilité de déplacer l’emplacement de la cuisine et celui du salon de manière à maximiser la luminosité. Et pour couronner le tout, les gens qui le désirent auront la possibilité d’inclure une terrasse et un spa sur le toit. Une piscine avec des couloirs de nage de type semi-olympique (25 mètres de long) sera également aménagée sur le site du complexe, ce qui est particulièrement intéressant pour les triathlètes Ironman.

Le prix de base de ces maisons, 699 000 $, inclut, comme le fait remarquer le Groupe Sylvain Farand, un certain nombre d’avantages, en plus du style de vie que l’on retrouve à Tremblant, notamment l‘emplacement exceptionnel aux abords du terrain de golf, la piste multifonctionnelle pavée qui se rend jusqu’au Vieux Village et au centre de villégiature, et le lac Tremblant.

Les promoteurs visent principalement une clientèle qui désire acquérir une résidence secondaire luxueuse et maintenir un « mode de vie actif et en santé ». Les personnes qui recherchent le dépassement de soi, comme, par exemple, compléter un Ironman, un défi que Sylvain a à cœur, sont également les bienvenues. Mais il n’y a pas que les athlètes, sérieux ou moins sérieux, du genre de ceux qui participent à des Ironman qui apprécieront la vie au Pinacle. Les maisons sont également destinées aux personnes retraitées moins actives qui désirent vivre à proximité des nombreuses attractions (y compris les activités culturelles) qu’offre Tremblant, dans un environnement où l'accent est mis sur la « qualité de vie » et le « bien-être ». Sur ce point, le nom ‘Pinacle’ veut tout dire.

Les travaux de construction du projet débuteront en août.

Photo : Jean Parisien, Frabce Villeneuve, Sylvain Farand et Marc Laverdure