ski-tips

LA POUDREUSE …

Pierre Godbout

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Cette chronique a pour but de vous faciliter la vie en ski de poudreuse.

La première chose que je souhaite vous faire partager est un lointain souvenir d’une saison de ski formidable et formative dans les Alpes françaises. Nous avions connu toutes les conditions possibles, mais surtout de la neige en quantité industrielle. J’étais un jeune moniteur peu expérimenté. Ma compréhension limitée de la technique en ski m’incitait à me positionner légèrement vers l’arrière et à amplifier les mouvements verticaux (up and down) pour soi-disant m’extirper de cette neige épaisse qui devenait une prison pour mes skis. SUEUR, EFFORT ET FRUSTRATION transformaient mon beau rêve de ski dans la poudreuse en cauchemar. Heureusement, j’ai compris, j’ai appris…  J’ai souvent entendu des skieurs de l’est de l’Amérique du Nord dirent qu’ils étaient bons sur la glace, mais que leur manque d’expérience en poudreuse faisait qu’ils ne maîtrisaient pas cette DIFFÉRENTE TECHNIQUE de ski. Une FAUSSE CROYANCE populaire à démystifier…LE SKI DANS LA POUDREUSE NE PARDONNE PAS LE SKIEUR QUI TOURNE PAR PRESSION. Il pèse, s’enfonce et se déséquilibre vers l’avant. D’où le faux principe de s’assoir vers l’arrière pour compenser. Dur, dur pour les jambes de s’assoir sans une chaise qui n’existe pas. Le ski sur la neige ferme ou glacée pardonne ce qui en réalité demeure une erreur. Tourner par pression brisera la fluidité de la glisse et de l’enchaînement des courbes et vous fera plus ou moins déraper. En deux mots, la conséquence négative sur une surface ferme sera bénigne comparativement à une vente de garage dans la poudreuse. Outre la différence dans le bruit et la douceur de la friction des skis sur la neige, ces deux réalités de ski dans la poudreuse et sur la glace se voisinent tellement sur plusieurs points techniques.

QUE FAIRE ?
• Des courbes de virages où vous glissez plus sur la ligne de pente. Laissez plus aller les skis vers le bas de la montagne.
• Demeurez bien centré sur des jambes souples et des chevilles solides
• Au besoin, contrôler votre vitesse en bouclant la FIN de vos virages.
• Des changements de direction continuels, ronds et enchaînés. Du rythme!
• Des mouvements verticaux légers qui cèdent la place à une impression de bouger le corps vers l’intérieur de la courbe. Inclinaison et angulation afin de mettre les skis sur des angles qui les font tourner.
• Notez que des skis à carres donnent de l’adhérence et plus spécifiquement dans cette situation, créent un changement de direction.
• Lorsque vous sentez les skis s’enfoncer indûment dans la neige molle, réagissez aussitôt par une rétraction des jambes afin de minimiser l’accroissement de la pression sur un fond qui s’apparente à un sable mouvant qui risque de vous déséquilibrer vers l’avant.
• Skiez léger.

Bon ski !  

Photo : Alexis Godbout