tea-time

IRON…MONK!

Marc-André Latour

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Selon des archives chinoises, le thé “Iron Monk” aurait été créé par un puissant moine guerrier à la peau bronze-or pendant la Dynastie Song (960-1279).  Le « Iron Monk » est cultivé sur les falaises des monts Wuyi, dans la province du Fujian, une des plus belles forêts subtropicales intactes du monde : une réserve naturelle à l’abri des fertilisants chimiques et de la pollution atmosphérique, qui nous offre un des thés les plus purs au monde!

Les thés de ce terroir sont appelés « thés de rocher », car ils poussent sur du karst, des roches solubles carbonatées qui se développe dans le calcaire.  Poussant dans les fissures et les crevasses où il y a des combinaisons de hauts sommets, de rochers et de vallées, on peut dire que ce thé a la « peau coriace »!

En infusions multiples et successives, ce thé évolue, tout comme les mois d’entrainement se succèdent avant de devenir un « Ironman » : d'abord amer et ensuite sucré; s’accordant à la mentalité chinoise voulant que les privations viennent avant le bonheur. Un gout riche et gourmand. Des notes minérales et boisées, une légère astringence, des arômes de caramel, de moka, de cacao, de mélasse et une belle finale rafraichissante.