Actualités

Coupe du monde : athlètes locaux de retour aux compétitions

André Courey

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Erik Guay, Valérie Grenier et, oui, Jasey-Jay Anderson également, sont de retour sur les parcours de course en ce début de saison de la Coupe du monde FIS de ski alpin et de surf des neiges.

Erik n'a pas retourné nos appels mais, de l’avis général, il n’a jamais été dans une meilleure forme physique de toute sa carrière, ayant complètement récupéré de son opération au genou qui l’a tenu à l’écart des compétitions de la saison 2014/2015. Il a remonté la pente de façon constante la saison dernière, terminant en force avec une médaille de bronze en descente à Saint-Moritz, son 23e podium en Coupe du monde. Un programme d'entraînement estival intense et exigeant a manifestement amélioré sa force et sa confiance en lui. Erik, maintenant âgé de 35 ans, aurait pour objectif cette saison un podium à la descente du Lauberhorn à Wengen, en Suisse, à la mi-janvier, la plus longue descente de toutes pour laquelle il n'a jamais remporté de médaille, et à la descente de la redoutable Streif à Kitzbühel la semaine suivante. Il y avait récolté une médaille d'argent en 2013 mais apparemment il veut obtenir l'or dans cette descente considérée comme la plus difficile de toutes. Et la médaille de bronze d'Erik à Saint-Moritz en mars dernier est de bon augure pour les Championnats du monde qui se tiendront sur le même parcours en février prochain, le clou de la saison.

Valérie n’était pas au meilleur de sa forme en début de saison en raison d’une chirurgie de correction de la biomécanique des jambes subie récemment. Alpine Canada Alpin, l’organisation sportive nationale du Canada pour le ski alpin, met beaucoup d’espoir en la jeune fille de 20 ans, surtout après ses performances aux Championnats du monde juniors la saison dernière – une victoire en descente, une médaille d'argent en super-G et une septième place en slalom géant. Elle prendra part aux quatre épreuves alpines de la Coupe du monde cette saison – slalom et slalom géant, ainsi que descente et super-G, ce en quoi elle excelle. Valérie vise le top 30 en super-G mais admet qu'il sera plus difficile de se classer parmi les 30 premières dans les autres épreuves au cours de sa première année en tant que membre à part entière de l'équipe nationale. Bien connaître les parcours par expérience, souligne-t-elle, est très important sur le circuit de la Coupe du monde.

Jasey, maintenant âgé de 41 ans, semble en forme et brûle toujours d’impatience à l’idée des montées d’adrénaline que lui procure la compétition. Mais ses exploits légendaires sur le circuit de surf des neiges sont peut-être choses du passé. Il ne connaît plus autant de succès depuis sa sortie de la retraite, après avoir remporté l'or aux Jeux olympiques de Vancouver. Dans une certaine mesure, la poursuite de l'excellence dans son entreprise de fabrication de planches à neige et de skis a peut-être quelque peu modifié son objectif singulier de gagner et de se concentrer sur l’entraînement que cela requiert. Néanmoins, Jasey continue d'être un compétiteur redoutable et un vétéran admiré de l'équipe canadienne de surfs des neiges. Quelles seront ses performances cette saison et pour combien de temps encore? Cela reste à voir.

Erik Guay, Valérie Grenier & Jasey-Jay Andersdon

©Pentaphoto & ©Olympic.ca