ski-tips

Conséquence ou action...

Pierre Godbout

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Débutez avec quelques éléments fondamentaux comme le fait d’essayer de se centrer sur le ski extérieur à la courbe parce que vous tournez avec l’aide de vos jambes et de vos pieds.

Ajoutez-y quelques procédures de base* et beaucoup d’ADAPTATION.

Le skieur efficace comprend, ressent, anticipe et adapte le rythme et l’amplitude de ses gestes pour glisser librement avec contrôle dans un environnement ou tout change continuellement.

Le grand ski, c’est une quête vers l’élégance, la fluidité, le rythme qui nous propulse d’une courbe vers une autre et la maîtrise de la forme des virages et la vitesse de votre déplacement.

Essayer de toucher à cet univers enivrant en saisissant qu’à certains égards, vous pourriez initier vos virages  un peu comme lorsque vous engagez votre voiture sur une courbe de la route.

*Vous commencez par (1) REGARDER et voir une trajectoire ronde, vous (2) DÉSENGAGEZ l’angle des carres pour (3) TOURNER en priorité votre volant (vos jambes) et ainsi  diriger les deux roues (skis) avant simultanément vers la courbe.
Un phénomène intéressant  devrait se produire. Le (4) TRANSFERT de votre poids d’un ski à l’autre deviendra une CONSÉQUENCE  d’avoir tourné plutôt qu’une action dominante et volontaire d’aller peser sur le ski qui deviendra le ski extérieur au virage. La voiture qui tourne se retrouve naturellement en suspension sur les roues extérieures par rapport à la courbe aussi comme une CONSÉQUENCE d’avoir tourné.
 

J’observe que la plupart des skieurs terminent leurs virages en appui sur le ski amont plutôt que clairement sur le ski aval et commencent la prochaine courbe en pesant sur ce ski amont plutôt que de tourner simplement les deux (2) pieds en priorité. RÉSULTAT, le virage devient un combat contre la force qui vous attire vers le bas de la montagne. Je vous propose ici d’utiliser cette force à votre avantage plutôt que de vous braquer contre elle. Dès lors, on pourra parler de fluidité pour décrire vos virages. Pour contrôler la vitesse, essayez simplement d’arrondir votre trajectoire en  tournant plus ou moins plutôt que de vous freiner en pesant abruptement sur la neige.

À vous d’essayer et de ressentir les bienfaits de gestes précis et mieux coordonnés.

© Pierre Goyette