pouce-vert

Arbres et arbustes ornementaux

Laura Scully

Publié le:

Tremblant Express agrandir »

Whoah! Les arbres à floraison printanière sont magnifiques. Après un long hiver tout blanc, nous avons besoin de couleur, de parfums printaniers... de la beauté de la nature dans toute sa splendeur. Choisissez des variétés dont la zone de rusticité est 3b ou moins pour une durée de vie raisonnable et un bon rendement. En attendant que vos vivaces ne s’épanouissent, les arbres peuvent ajouter de belles touches de couleur et s’avérer fort intéressants.

Le merisier (ou cerisier de Pennsylvanie) et l’amélanchier sont les premiers à fleurir. Les amélanchiers poussent à l'état sauvage mais comme arbres décoratifs (à un seul tronc ou multi-tiges), ils sont spectaculaires et gracieux; en outre, ils sont parmi les premiers à donner des fruits, attirant ainsi bon nombre d’oiseaux tôt en saison.

Les Prunus ‘Schubert’ sont de beaux arbres, très odorants, à floraison abondante, dont les feuilles, d’abord vertes, tournent au bourgogne au cours de l'été. Ils ne demandent pas de soins spécifiques en matière de terreau mais ils ont besoin de soleil. Malheureusement, le nodule noir (un champignon) est une maladie endémique, très difficile à contrôler, qui ravage tous les Prunus. Mais malgré leur durée de vie potentiellement plus courte, ils valent tout de même la peine d’être plantés. Le ‘Schubert’ peut atteindre sept mètres de haut et quatre mètres de large; le ‘Colorata’ sera, quant à lui, un peu plus large. Et bien qu’ils soient plus difficiles à trouver, le Goldspur et le Newport méritent également qu’on s’y intéresse.

Et, bien entendu, les pommetiers! Tant de couleurs de fleurs, de feuilles, de fruits; tant de formes et de tailles... cela vaut la peine de s’informer. Planter d’autres arbres fruitiers peut s’avérer amusant; les pommiers, en général, sont les plus résistants, de même que certains pruniers. Par contre, les chevreuils s’en délectent; vous devrez donc construire une sorte de ‘cage’ pour les préserver, soit jusqu'à ce qu'ils aient atteint une hauteur d’environ huit pieds.

Puis les aubépines. Bien que moins connues, elles peuvent s’avérer un choix judicieux. La «Toba», à floraison tardive, produit des fleurs qui passent du blanc au rose et ses fruits sont persistants; l'aubépine ergot de Coq (Crataegus crus-galli) a de belles épines (donc pas de chevreuils!) et conserve ses fruits rouges jusqu’à la fin janvier.

Les oiseaux, les colibris, les abeilles et les papillons adorent les arbres en fleurs. Notre Prunus attire des volées de jaseurs d’Amérique à chaque été. La création d’un bel aménagement et d’habitats – une combinaison gagnante!